♪ Les couleurs de l'hiver décorent le forum avec une bannière de Moon et un codage de Litchi.

♪ Okana a retrouvé Molmyra et ça s'annonce plutôt lugubre...

♪ Racontez-nous vos vacances d'hiver, les cadeaux que vous avez reçus. Rendez-vous dans le flood !


Venez sur les terres d'Estryä, mêlez-vous aux tribus et participez à une guerre épique contre les éléments!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ignis ex eodem die [pv ft. Talya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Ignis ex eodem die [pv ft. Talya] Mer 30 Déc - 16:13

Une masse beige et rousse, la fourrure secouée par un petit vent frais, se détacha du décor enchanteur et hivernal, une expression sérieuse affichée sur sa gueule. Il suivait depuis un bon moment la trace d'un loup inconnu. Un loup qui n'appartenait pas à sa meute. Un intrus. Un grondement roula sous sa poitrine. Il ne laisserait personne vagabonder sur les Terres de sa meute sous son nez, jamais. L'hiver était une période difficile. L'hiver apportait famine, engelures et maladies. Ils ne pouvaient pas se permettre de se faire voler une seule proie. Leur meute était grande, cela les avantageait parfois. Mais cela signifiait aussi davantage de bouches à nourrir. Cela signifiait des enfants affamés, des vieux dépérissants. Les plus faibles seraient les premiers à mourir. Et il était hors de question que qui que ce soit meure. Plus jamais il ne verrait quelqu'un mourir devant lui.

Akame prenait son boulot très à cœur. C'était un sale gosse, un salopard, un agressif qui adorait jouer et malmener, mais son boulot, il le faisait bien. Et il allait le faire très bien à nouveau. Il allait attraper ce saleté d'intrus et lui ficher une raclée avant de l'expulser de leurs territoires. Il n'avait aucun doute quant à sa capacité à ficher une raclée à l'inconnu, et c'était parce qu'Akame était diablement sûr de lui. Son contrôle du feu aidait, mais c'était aussi sa forte musculature et son tempérament bouillant qui faisait de lui un adversaire implacable et imprévisible. Il n'abandonnait jamais.

Les oreilles du loup massif pivotèrent en direction d'un bruit. Des pattes sur la neige molle. Il recula à nouveau, se cachant derrière le rideau de la cascade qui ne voulait pas geler, entre le flot d'eau et la paroie rocheuse, sur un petit rebord rocheux assez grand pour le dissimuler à la vue, tout en lui permettant de voir un peu. Se mouiller pouvait être dangereux en ces lieux, puisque la chute avait le pouvoir de blesser autant que de guérir. Heureusement, l'heure où elle était empoissonnée était passée depuis longtemps. Les étoiles brillaient dans le ciel d'encre. C'était la nuit. Et une créature apparu soudain, traversant le petit champ de vision du loup du feu. Une bête sombre et bleue. Une femelle. Le jeune loup banda ses muscles et sauta par la petite ouverture en poussant un grognement guttural. Il allait bien lui montrer, à cette louvette, ce qui arrivait lorsqu'on mettait les pattes sur son territoire. Akame eu un sourire en pensée avant de s'abattre sur la femelle, l'envoyant rouler au sol avant de la coincer sous lui. À son odeur, elle appartenait au clan de la Terre.

« Tu peux me dire ce que tu fais aussi loin de chez toi, ma jolie ? »

_________________________________________________________________

(C) Art by Kuitsuku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Ignis ex eodem die [pv ft. Talya] Mer 30 Déc - 17:03


Ignis ex eodem die

Akame & Talya

Il faisait froid. L'hiver commençait lentement mais surement à s'installer sur l'île, ennemi sournois étalant un peu plus chaque jour son épais manteau blanc. Les pelages s'étaient épaissis et les ventres s'étaient creusés. Talya le sentait, malgré sa fourrure épaisse, elle se connaissait, elle avait maigri. Le gibier était rare mais elle n'était pas chasseuse, trop peu intéressée par l'art de la traque du gibier. Traquer les informations, les loups, son univers lui semblait bien plus attrayant. Néanmoins, en cette nuit hivernale, aucun de ses supérieurs ne lui avait confié une mission, les chefs semblaient se désintéresser des autres tributs en sentant l'hiver approcher. Cela attristait la louve, là voila inutile, elle ne pouvait que laisser ses journées s'écouler en vagabondant un peu de partout, la chaude saison, celle où les chefs trépignaient de partir au combat lui manquait. C'était en ces périodes prospères que son rang avait une réelle utilité, où elle pouvait traquer les patrouilles, épier leurs conversations, jouissant de leur ignorance. Mais à cet instant, la voilà condamnée à écouter les discussions des anciens, pestiférant contre leurs articulations bien trop raides.

Sa journée avait été longue, si bien qu'elle avait sommeillé presque tout le jour, préférant arpenter le monde la nuit. Talya aimait l'obscurité, se mouvoir dans les ombres comme elle le faisait si bien. Et lorsque les premières étoiles commencèrent à briller dans la toison nocturne, la jeune louve quitta silencieusement le camp de sa meute. La plupart dormaient paisiblement, emmitouflés les uns contre les autres pour espérer se réchauffer, l'air était glacial. L'espionne frissonna, gonflant son pelage d'ébène pour se protéger un peu du froid puis, silencieuse comme une ombre, quitta le camp, laissant ses pattes la conduire sans réfléchir. Talya ne mit que peu de temps à quitter la plaine sacrée, ayant l'habitude d'arpenter ces terres. Elle était seule, engloutie par la nuit noire. Elle inspira une grande goulée d'air, elle voulait voyager, elle ne savait pas encore où aller mais une chose était sure, elle enfreindrait une fois de plus les frontières. Il n'était pas important pour elle qu'elle se fasse attraper, elle pourrait toujours prétexter s'être perdue dans l'obscurité ou que sais-je encore, la louve était intelligente, elle trouverait bien un prétexte.

Ses pas la conduisirent jusqu'aux terres du feu. Elle avait frissonné en franchissant les frontières, l'odeur cendrée des Crocs du Feu emplissant sa truffe. En allant ici, Talya avait toujours peur de croiser sa mère... ou son père. Son coeur se serra en repensant à sa mère, traîtresse, félonne, dont elle était la progéniture. L'espionne poussa un grondement sourd, songeant une fraction de seconde à rebrousser chemin avant de se raviser : elle ne verrait personne, l'obscurité était bien trop grande et le froid trop important pour que les Crocs s'essaient à vagabonder en pleine nuit. La louve franchit donc la frontière, ses noires pensées envolées et continua à arpenter les terres du feu, n'essayant même pas d'être un temps soit peu discrète, persuadée que personne ne la verrait.

Au bout d'une bonne demi-heure de balade, le clapotis de l'eau résonna à ses oreilles, elle était proche de la Cascade de Pain. Talya n'avait que peu souvent visité cet endroit, n'aimant pas particulièrement la légende de cette cascade soi-disant empoisonnée au lever et coucher du soleil. Néanmoins, il se trouvait qu'elle la visitait en pleine nuit, elle ne devait donc rien craindre. La louve s'approcha de l'onde noire, s'apprêtant à la laper lorsqu'elle entendit un bruit sourd dans les fourrés l'entourant. Elle eut à peine le temps de lever la tête qu'une masse lui tombait dessus. Talya roula dans la neige, plus que surprise. S'apprêtant à se relever, la masse la cloua au sol, lui enfonçant les épaules dans le sol. L'espionne étouffa un grognement.

« Tu peux me dire ce que tu fais aussi loin de chez toi, ma jolie ? »

La louve ébène plissa ses yeux, dans cette obscurité trop importante, il lui était impossible de discerner les traits de ce loup, des Crocs du Feu à n'en pas douter. Elle jura intérieurement, ça lui apprendra à se montrer trop confiante, certains loups du feu ne semblaient craindre ni le froid ni la nuit. Talya hésitait à lui renvoyer une remarque acerbe, la voilà sur un territoire ennemi, sous les pattes d'un loup assez puissant pour la maintenir au sol. Certainement un guerrier, rude et bourrin. Ce qui la dérangeait le plus était de ne pouvoir le distinguer clairement, des nuages sombres masquaient la lune, empêchant même sa lumière blafarde d'éclairer un temps soit peu l'endroit. Elle pouvait toujours utiliser son pouvoir, mais autant garder cela dissimulé pour le moment. Les secondes continuèrent de s'écouler, la louve cherchait une solution pour s'extirper de cette situation, mais le loup la maintenait que trop bien, impossible d'esquisser le moindre geste. Elle finit par soupirer et, déclara simplement :

« Une promenade. »

Les nuages disparurent une fraction de seconde, permettant à la louve d'apercevoir on visage. C'était un loup au pelage blond, et très épais comme le sien. Talya frissonna, elle n'aimait pas les mâles, encore moins du feu. Elle tenta de gesticuler pour s'échapper de ses pattes, en vain.

« La brute du Feu aurait-elle l'obligeance de me lâcher ? »

Talya perdait patience, se maudissant intérieurement de s'être aventurée ici, elle détestait ces terres et les loups qui les peuplaient.

« A-t-il peur d'une maigrelette louve de la Terre pour ainsi la bloquer au sol ? »

_________________________________________________________________

© Vao-Ra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Ignis ex eodem die [pv ft. Talya] Mer 30 Déc - 17:50

Le vent continuait de pousser doucement, promenant à son gré les nuages dans le ciel tout en jouant avec la fourrures des deux protagonistes. La lumière de la lune atteignit finalement la visage du loup beige, lesuel était figé dans l'amusement, un brin de sadisme brillant au fond de ses prunelles carminées. Akame adorait avoir le dessus. Et il dominait clairement la situation. La pauvre femelle ne pouvait même pas se défaire de sa prise, pauvre petite chose, bien qu'elle s'y essaya vaillament. Il n'avait aucunement l'intention de lâcher l'inconnue; elle aurait pu s'enfuir. Oh, il se croyait certainement capable de la rattraper, mais il préférait le corps-à-corps à la course-poursuite. Et il se plaisait beaucoup trop à contempler son impuissance.

« Une promenade, soupira la louve en réponse à sa question.

Foutaises, ouais. Il était peut-être jeune, mais il n'était pas con. On ne faisait pas des promenades chez les autres comme ça sans avoir d'autres desseins. Elle était probablement une espionne. Mais les espions se faisaient pourtant plus discrets à cette saison. Que préparait donc le Clan de la Terre ? Comptait-il essayer de profiter de la saison froide - époque où tous s'affaiblissaient - pour livrer un combat contre les Crocs du Feu ? Le jeune Guerrier renifla dédaigneusement. Ce n'était pas un petit hiver qui aiderait les loups de la Terre à vaincre la meute du Feu. Ils étaient les meilleurs, et de loin.

« La brute du feu aurait-elle l'obligeance de me lâcher ? »

Akame eu un rictus amusé. C'est qu'elle n'aimait pas du tout être retenue, la louvette. Dommage, parce que lui adorait la retenir. Il fit exprès et pesa plus fort contre elle et découvrit ses crocs dans un sourire mauvais. Qui s'évanouit lorsqu'elle prononça les mots suivants. Peur ? Lui, avoir peur ? S'il y avait une chose à ne pas dire au loup clair, c'était bien ces mots-là. Profondément insulté, Akame laissa un grondement mauvais rouler sous sa poitrine alors que son sourire se changeait en grimace enragée. Il était d'humeur assez volatile, le loup. Un instant il pouvait être amusé, la seconde suivant dans une colère noire.

« La Brute du Feu n'a peur de rien ni personne, et certainement pas de toi, siffla-t-il sans pour autant la relâcher. C'était exactement ce qu'elle voulait; qu'il se vexe et la relâche. Et, pourtant, mëme en sachant cela, il se souleva soudain et se recula, la libérant. Oh, mais il l'avait bien à l'œil; elle se trompait si elle pensait réussir à lui échapper de quelque façon que ce soit. Il pouvait bien jouer un peu avec elle. Voilà donc qu'il passait de furieux à malicieux en un claquement de doigts; prêt à bien s'amuser aux dépends de la louve.

« C'est mieux comme ça, princesse ? Tu as d'autres exigeances que je pourrais satisfaire, peut-être ?, sussurra sarcastiquement la bête dorée. Et maintenant, si tu me disais réellement ce que tu fais ici ? »

_________________________________________________________________

(C) Art by Kuitsuku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Ignis ex eodem die [pv ft. Talya] Mer 30 Déc - 18:40


Ignis ex eodem die

Akame & Talya

Le loup blond enfonça un peu plus Talya dans le sol, semblant prendre un mâlin plaisir à la voir sous ses griffes, la voilà devenue une souris aux griffes du grassouillet de chat ! L'espionne n'appréciait que très moyennement être dans cette position, faible, impossible de répliquer, n'ayant que la parole comme pouvoir. La louve ébène pensa un instant à utiliser son pouvoir pour enfin s'échapper des pattes massives du guerrier puis se ravisa. Les nuages s'étaient dissipés, permettant enfin à la lune de déverser sa lumière pâle sur la clairière. Clignant des yeux pour s'habituer au changement de luminosité, Talya remarqua bien vite l'émotion peignant le visage du loup blond. Alors qu'elle était prête à activer sa lumière sous le sourire moqueur du guerrier des Crocs du Feu, elle remarqua, ce léger changement, son sourire qui disparaissait après avoir entendu et compris ses paroles. Ce fut au tour de la louve de sourire, il était vexé, c'était parfait. Néanmoins, il ne relâcha pas la pression sur ses épaules, à son plus grand regret, préférant répondre à la remarque de la jeune louve dans un sifflement :

« La Brute du Feu n'a peur de rien ni personne, et certainement pas de toi »

Talya émit un petit ricanement, ce genre de remarques ne l'atteignait pas, elle voulait juste qu'il la lâche pour qu'elle puisse renter chez elle, enfin, elle pouvait toujours espérer. A son grand étonnement, le massif guerrier finit par relâcher sa prise sur l'espionne. Aussitôt, la louve se redressa, grimaçant légèrement en sentant ses épaules douloureuses, et le mâle ne l'avait pas ménagée en la bousculant dans la neige, ses côtes avaient soufferts également. Talya s'étira rapidement les épaules, faisant rouler ses membres avants, grimaçant en sentant une légère gêne. Les loups du feu étaient vraiment des brutes sans cervelle... Elle ne savait pas si son père biologique faisait exception à la règle ou non mais s'il était du même genre que le mâle se tenant devant elle, cela ne l'étonnerait guère...

« C'est mieux comme ça, princesse ? Tu as d'autres exigeances que je pourrais satisfaire, peut-être ? »

Talya posa son regard sur le mâle et remarqua qu'elle était beaucoup trop proche de lui, enfin du moins de son avis... Elle qui détestait se rapprocher autant des loups, encore plus des mâles... Ce dernier allait finir par la rendre nerveuse, elle qui détestait perdre le contrôle de son esprit ! La louve secoua sa tête noire, reprenant contenance, les loups l'avaient toujours rendus nerveuse, elle devait se détendre. Inspirant lentement, Talya s'éloigna tout de même de quelques pas du guerrier pour s'asseoir dans la neige fraîche. Elle donna quelques coups de langue à son poitrail pour remettre son poil ébouriffé en place, elle ferait sa toilette plus tard mais elle ne souhaitait passer pour une souillon. Elle en avait presque oublié l'interrogation du loup, mais elle n'eut le temps de lui répondre car il poursuivit :

« Et maintenant, si tu me disais réellement ce que tu fais ici ? »

La louve ébène soupira, était-il stupide ou faisait-il exprès ? Elle fouetta l'air de sa queue, montrant son agacement avant de la poser sur le sol, balayant la poudreuse. Elle planta son regard dans les yeux du guerrier, une fraction de seconde déstabilisée avant de répliquer d'une voix froide :

« Es-tu sourd ou complètement stupide ? Je me promenais, rien de plus. »

Talya fit claquer sa langue puis se releva. Juste derrière le loup se trouvait le chemin vers ses terres, elle en était sure. Même dans l'obscurité, il lui était impossible de se tromper. Elle pouvait essayer de l'éblouir avec ses pouvoirs et partir en courant, mais il finirait par la rattraper... et elle passerait pour une couarde. Non. Cela était intolérable pour son égo. Néanmoins, elle se releva, passant à côté du loup.

« J'ai été ravie de te rencontrer Brute du Feu, je dois rentrer chez moi maintenant. »

Elle savait pertinemment que le loup ne la laisserait pas partir comme ça, à mois qu'elle ait raison et qu'il soit complètement stupide.

_________________________________________________________________

© Vao-Ra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ignis ex eodem die [pv ft. Talya]

Revenir en haut Aller en bas
 

Ignis ex eodem die [pv ft. Talya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ϟ IGNIS PROBAT AURUM ϟ EVENT VII ϟ GROUPE II
» Nouvelle SUZUKI IGNIS: elle a l'air SYMPA !
» ϟ IGNIS PROBAT AURUM ϟ EVENT VII ϟ GROUPE V
» Ika, fils d'Ignis
» Maddy & Talya - On est faite pour s'entendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Element :: 
Territoires du feu
 :: La Cascade de Pain
-