♪ Le forum se pare de ses couleurs d'été dans un nouveau design. Graphisme de Moon et codage de Litchi.

♪ Okana a retrouvé Molmyra et ça s'annonce plutôt lugubre...

♪ Des petits nouveaux en vue. N'oubliez pas de leur souhaiter la bienvenue :)


Venez sur les terres d'Estryä, mêlez-vous aux tribus et participez à une guerre épique contre les éléments!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Point of no return { x Talya }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Point of no return { x Talya } Sam 2 Jan - 20:52



Si loin de chez soit

Avec Talya


Alors que l'aube élevait ses rayons majestueux au travers du ciel déchirant le noir à l'aide du rose et de l'orange acidulé du matin, tu étais déjà parti. La lumière rassurante du jour c'était faite attendre. Tu t'étais mis en route alors que le crépuscule venait tout juste de s'éteindre. Tu étais parti sans rien dire. Imposer les marques des territoires de la terre. Tu eus vite fait de faire le tour des terres en les parcourant toute la nuit. Ayant rafraîchit les griffures sur l'écorce des vieux chênes, l'odeur de la famille de la Terre en frottant ton pelage sur les arbustes. Ceci fait, tu ramenas deux lapins tout juste assez gros pour être pour être avalés d'une bouchée ou deux par un adulte. Ce sera déjà ça pour les loupiots. Les chasseurs se chargeront du reste. Repartant bien avant que l'aube ne pointe, tu avais décidé de partir pour explorer les terres d'une île apparue près de la bande de sable.

Assis, tu regardas le soleil se lever avec un sourire perdu dans la grimace de tes babines. Tu fixais le lointain. Attendant marée basse. Alors que la mer commençait tout juste à se retirer tu t'avanças sur le sable humide. Ta longue queue relevée, il ne fallait surtout pas que tu la salisse. Tu accéléras le pas, l'eau se retirant aussi vite que tu peux courir. Les yeux mi-clos par l'astre du jour qui envahissait le ciel, tu avais la foulée régulière, puissante, ta fourrure était telle à un brasier lorsque le soleil posa enfin ses rayons sur ton corps puissant. Tu déployas tes ailes translucides, avec une précision inégalée, ta foulée se transforma en un bond puissant, tu t'envolas dans le ciel du matin, tes ailes et ta fourrures sublimées par les aurores. Tu reviendras bientôt terre natale. Regardant la bande sablée au bord de l'illusoire de loin, tu pivotas pour te fixer sur l'île de Lyra, il te semblait que c'était une déesse mère, ou quelque chose comme cela. Tu n'étais sûr de rien, mais si jamais un peu de gibier traînait par là-bas, tu pourrais en ramener un peu à la meute.

Te posant sur la bande sablée, tu te tournas, la mer c'était complètement retirée à présent, une immense bande de sable humide te séparait à présent des terres d'Estryä que tu connais. Tu souris doucement, impatient. Tu te détournas et commenças ta promenade, seul, tu n'avais pas demandé à avoir quelqu'un avec toi, partir avant l'aube te permettait de ne pas avoir de gardes du corps. Un bêta peut très bien se débrouiller tout seul. Tu continuais ta marche en contemplant les sublimes décors autour de toi. Tu ne te lasseras pas de cette île avant un moment. Tu t'avanças dans ce qui te semblait un bois irréel, paraît de milliers de couleurs. On raconte que dans ses bois parés de fruits et d'odeur de liberté, résiderait la déesse elle-même. Elle apparaîtrait même devant les plus chanceux. Tu ricanas doucement, ce ne sont que des contes racontés aux louveteaux de générations en générations, jamais quelqu'un n'a été pris au sérieux lorsqu'il a dit avoir vu cette mystérieuse divinité. Tous déclarés fous ils se sont pour la plupart enlisés dans la complaisance, finissant par se jeter à la mer.

Tu soupiras doucement en posant ton derrière dans une panoplie de feuilles colorées. L'odeur de la boue et des étangs était délicieuse, le parfum de bon nombre de proie y résidait. Tu pourras chasser avant de repartir. Tu fixas les arbres, trois étangs immenses était présents, reliés par des petits ruisseaux et une rivière calme. Aucun remouds, le calme parfait. Tu t'allongeas doucement dans les feuilles rouges et orangées, enfin un endroit où tu pourras te délasser oublier la charge que tu as choisis d'endosser. Une odeur bien familière se mêla à celle du gibier. Tu te redressas avec toute la beauté d'un mâle dans la force de l'âge et enroula ton imposante queue autour de tes pattes avant, susurrant doucement cette voix suave et sérieuse :

« Sors de là ma belle, on ne peut pas filer son supérieur sans être repérée, voyons. »





_________________________________________________________________


Spoiler:
 

Spoiler:
 

©️ Tiffashy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya } Sam 2 Jan - 22:33


Point of no return

Callum & Talya

Une fois de plus, l'envie d'explorer avait envahi Talya. La jeune louve n'avait pas réussi à fermer l'oeil de la nuit. Malgré son pelage épais, le froid glacial de cet hiver de plus en plus présent la tenait éveillée. Le vent semblait continuel, incessant, les branches dénudées de feuilles s'agitaient inlassablement. L'hiver commençait à peine mais l'espionne le sentait, il serait rude, le froid et la neige étaient déjà là. La louve devait tout de même remercié ses géniteurs pour une chose, sa fourrure, déjà épaisse naturellement, un calvaire en été mais une bénédiction actuellement. Sa fourrure avait encore épaissi à l'approche du froid. La louve avait pitié de ces louveteaux au poil fin, trop fin pour les protéger convenablement de cette dure saison. Mais malgré cela, cette "protection supplémentaire", Talya n'arrivait pas à trouver le sommeil. Recroquevillée sur elle-même, le bout de la queue sur la truffe, à chaque bourrasque, ses poils se hérissaient, un frisson la parcourait, elle ne pouvait tout simplement pas rejoindre Morphée, transie par le froid. Elle avait fini par abandonner cette idée, à son grand regret, il lui manquerait une nuit de sommeil pour accomplir ses tâches. Tant pis. Il valait mieux qu'elle aille parcourir l'île plutôt que de devenir une statue de glace. Se redressant, elle s'ébroua et étira ses pattes rendues raides par ses longues heures sans bouger. Son esprit était déjà loin, réfléchissant à l'endroit qu'elle allait parcourir, alors que l'aube n'était plus si loin que cela. Sa première idée fut de rendre visite aux voix de l'eau. Puis, une autre idée germa dans son esprit d'aventurière, une idée qui fit sourire la louve noire : l'île de Lyra. Elle n'y était encore jamais allée. Talya s'en voulut aussitôt de ne pas avoir pensé bien avant à cette éventualité. Secouant sa tête, l'espionne se décida enfin à partir, ombre silencieuse, serpentant entre les silhouettes de ses camarades.

La marche fut longue pour la jeune louve. Les terres des griffes n'étaient pas les plus proches de l'île. Il lui fallut passer par la gorge d'abondance en premier lieu. En rejoignant l'endroit, ses pensées divaguèrent vers les nombreux affrontements qui eurent lieu ici, toutes ces vies détruites, brisées... La louve avait secoué la tête avant de repartir. Après cela, Talya avait du traverser une bonne partie du territoire des Crocs du Feu, jusqu'à enfin atteindre la plage, et le chemin de pierres rouges menant jusqu'à l'île. Sa marche rapide l'avait légèrement réchauffée mais ainsi exposée aux vents sur cette plage, les frissons reprirent. C'est pourquoi elle ne se reposa que quelques minutes, histoire de reprendre son souffle, avant de s'engager sur le chemin de pierres. La nuit était toujours présente, mais les étoiles disparaissaient peu à peu, l'aube ne tarderait plus. L'espionna commença donc à avancer, le bruit de ses pas résonnant légèrement sur les rochers lisses aux couleurs vives. Elle n'avait pas à craindre d'être vue ou non ici, l'île n'appartenait à personne, mise à part cette mystérieuse divinité que certains loups affirmaient avoir croisé... Talya ne croyait que ce qu'elle voyait, pour elle il ne s'agissait que d'un territoire en plus à découvrir. Un territoire qu'elle ne mit pas longtemps à rejoindre. Quittant le chemin de pierres, elle bondit sur le sable, inspirant une grande goulée d'air nocturne. Le vent semblait moins fort ici, la louve fut soulagée de ne plus sentir cette morsure glaciale sur son pelage. Son regard clair parcourut le paysage, elle ne souhaitait pas s'attarder sur la première originalité qui lui sauterait aux yeux, si bien qu'elle s'enfonça presque aussitôt dans l'obscurité.

Ses pas la conduisirent jusqu'à un curieux endroit, où les arbres ne semblaient pas avoir été affectés par l'hiver. Parés de milliers de feuilles aux couleurs allant du jaune au rouge et dans toutes les nuances possibles et imaginables, cet endroit semblait avoir été figé dans l'automne. Le sol était clairsemé de feuilles mortes et d'eau, formant de grandes marres entourées par ces arbres aux couleurs chatoyantes. Un endroit paisible qui plut aussitôt à l'espionne. Evitant soigneusement de plonger ses pattes dans l'eau. Elle s'installa finalement au pied d'un des arbres au tronc épais et noueux. Allongée, la queue s'agitant doucement, elle se laissa bercée par les frémissement des feuilles, l'odeur humide des lieux emplissant sa truffe, jusqu'à ce qu'une odeur plus familière se mêle aux senteurs des étangs. L'espionne agita ses oreilles, reconnaissant l'odeur de son clan, peut-être n'était-elle pas la seule à ne pas avoir trouvé le sommeil. La jeune louve fut alors tiraillée entre deux sentiments : sa curiosité bien trop importante et son irrépressible envie d'être seule. Talya soupira, l'envie de savoir qui était là s'avérait bien trop importante pour rester seule. Humant l'air, elle pista donc ce loup, dont pour l'instant elle ne voyait même pas la silhouette. Les fragrances des Griffes étaient de plus en plus fortes, l'espionne n'essayait même pas d'être discrète, elle savait qu'elle ne courait aucun danger. Un léger sursaut la secoua tout de même lorsqu'une voix profonde résonna dans le silence :

« Sors de là ma belle, on ne peut pas filer son supérieur sans être repérée, voyons.
- Callum ? »


Talya plissa les yeux, que ne fut pas sa surprise en trouvant son bêta ici. Elle contourna l'arbre qui la séparait du loup et se trouva finalement face à lui. L'aube n'était plus loin à présent, et elle pouvait voir le canidé clairement. L'espionna s'inclina respectueusement devant son supérieur et s'assit, imitant le mâle en enroulant sa queue sombre autour de ses pattes. Il était rare qu'elle se trouve seule avec un membre de son clan, surtout un mâle. A cette pensée, l'espionne sentit aussitôt une certaine gêne entre elle et l'imposant bêta mais elle ne laissa rien paraître, mise à part ses oreilles, s'agitant frénétiquement. Elle ne lui avait pour ainsi dire, jamais adressé la parole, ne se préoccupant que peu de la vie des autres, se contentant d'effectuer les tâches qu'on lui donnait seule. De plus, le mâle avait plus la carrure d'un guerrier que d'un espion, expliquant encore une fois qu'elle l'ait peu vu. Perdue dans ses pensées, elle laissa le silence planer quelques instants, oubliant presque de répondre à son supérieur. Secouant sa tête brune, elle se décida finalement à parler.

« Excuse-moi, j'étais perdue dans mes pensées... Je ne te suivais pas, j'étais juste curieuse de voir quel membre des Griffes avait aussi eu l'idée de se promener ici. »

Talya bailla, exposant ses crocs blancs, sa nuit blanche commençait déjà à se faire ressentir... Elle secoua vivement sa tête pour ne pas risquer de s'assoupir sans le vouloir et posa son regard sur Callum. Ce loup était imposant, nul ne pouvait dire le contraire, surtout face à la jeune espionne qui n'était pas spécialement grande pour son âge.

« Que fais-tu ici à une heure aussi tardive... ou matinale ? Le froid t'a toi aussi tenu éveillé ? »

Ce n'était pas la curiosité qui faisait ainsi parler la jeune louve, mais elle préférait essayer de combler la conversation plutôt que de rester silencieusement face au mâle. L'embarras était déjà assez important de son côté. Talya gronda silencieusement, se sermonnant intérieurement pour son attitude, elle détestait paraître faible, ou mal à l'aise vis à vis d'une situation, et c'était précisément le cas dans lequel elle se trouvait. Attendant le bêta réponde, la louve laissa son regard vagabonder dans cet étrange lieu.

« Quelles belles couleurs... » se dit-elle à voix haute.

Ses propos n'étaient pas vraiment destinés au loup, là voilà qui divaguait à voix haute... La fatigue se faisait sentir...

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya } Dim 3 Jan - 6:08



Si loin de chez soit

Avec Talya


Tes babines s'étirèrent en un nouvelle grimace que l'on peut qualifier de sourire chez les canidés, avec ton énergie et ton sérieux habituel tu inclinas la tête, en reprenant :

« Lui-même. »

Cette petite espionne, tu l'avais déjà croisée, passant les directives de la rouquines pour une mission en terrain ennemi. Voilà une frêle louve qui a choisit la vie voyageuse d'un espion. Cela t'avait intéressé, mais tu préférais l'adrénaline des combats et de la chasse. C'est tellement plus vivant d'écraser les loups qui osent se mesurer à la montagne de muscles et de fourrure que tu es. Tu t'ébrouas doucement. Tu te levais en l'écoutant tournant autour d'elle, comme pour inspecter son état. Vérifier qu'elle ne porte aucune blessure. Sans pour autant la toucher. Soulagé, tes muscles se détendirent. Elle s'était donc laissée emporter par sa curiosité. Tu hésitais à la manière d'agir en sa présence.

Après mûre réflexion, tu décidas de rester sérieux et droit, comme tout bêta digne de ce nom. Tu t'assis à ses côtés et posas ta queue sur ses épaules peu après qu'elle eût mentionné le froid mordant de l'hiver en suivant son bâillement de fatigue. Tu détournas la tête au moment du contact, nullement rassuré du contact de quelqu'un d'autre que Rivaille sur ta queue touffue, tu fixais l'horizon lointaine où le soleil projetait sa lumière venant se refléter dans tes prunelles.

Tu ouvris ta gueule t'apprêtant à parler mais seul ton souffle vaporeux s'éleva dans l'air ambiant, tu observas cette petite brume blanche se dissoudre dans l'air, tu ramenas ta tête vers la petite Talya, te couchant sur le sol, gardant ta queue aussi longue que ton corps et épaisse comme une pseudo couverture contre son dos et tu lui adressas un sourire enfantin :


« Le froid, il est bien loin de m'atteindre, je crois que j'ai l'une des fourrures les plus épaisses d'Estryä. Je tiens chaud aux jeunes loups. Qui souffrent du froid. Si jamais tu as froid viens à la pouponnière, cette nuit je n'y étais pas je te l'accorde, mais j'y suis. Pour répondre à ta question, non, le froid n'a pas perturbé mon sommeil, j'avais juste du travail »

Tu détournas la tête laissant retomber ta queue sur le sol couvert de feuilles et d'humus, tu fixais ce paysage figé en automne. Tu avais rempli tes tâches du jour, la nuit, tu allais rentrer au zénith de l'astre lumineux certainement. Tu avais encore du temps devant toi, néanmoins, loin d'avoir à parler, tu préférais garder le silence, tu n'as rien à dire et tu ne parles pas pour ne rien dire. Certainement pas. Tu clos un instant tes paupières d'or. La brise hivernale ébouriffant ton pelage flamboyant au soleil.





_________________________________________________________________


Spoiler:
 

Spoiler:
 

©️ Tiffashy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya } Dim 3 Jan - 12:05


Point of no return

Callum & Talya

Ce loup la déstabilisait. Sa façon de faire dérangeait l'espionne. Le voir qui lui tournait autour, comme pour l'inspecter, des frissons parcoururent son échine. Elle maudit sa curiosité. Elle se mit à gratter le sol de ses pattes, le nettoyant des innombrables feuilles mortes qui le recouvraient comme pour canaliser son stresse grandissant. La louve ne comprenait pas pourquoi les mâles la mettaient si mal à l'aise, elle avait bien vécu une partie de son enfance avec seulement son père adoptif... L'espionne gronda intérieurement, détestant être ainsi, si nerveuse face à son bêta, qui avait finalement cessé de lui tourner autour. Si un loup d'un autre clan avait fait de même, elle aurait bien compris qu'il cherchait à inspecter la louve, détailler sa musculature pour ainsi avoir une idée de son rang mais là... C'était plus que troublant. Enfin, finalement le grand mâle avait fini son inspection, ce qui soulagea la jeune louve qui arrêta enfin de tirailler le sol et les feuilles mortes. Le bêta s'installa alors aux côtés de l'espionne, posant sa queue massive sur les épaules de l'espionne. Cette dernière fut plus qu'étonnée par le geste du grand loup doré mais ne pipa mot, elle ne comprenait pas vraiment les faits et gestes de ce loup mais ne préférait pas savoir. Elle put tout de même remarquer la douceur du pelage du grand mâle, beaucoup plus épais que le sien, elle qui avait déjà une fourrure bien fournie. Alors que le silence s'éternisait, le bêta prit finalement la parole, répondant à la question de l'espionne. Elle eut un petit sourire en l'entendant expliquer qu'il se rendait souvent à la pouponnière réchauffer les plus jeunes. Touchante attention. Talya ne portait pas de réel intérêt aux louveteaux. Enfin, surtout aux adolescents. Elle savait qu'ils étaient l'avenir de la meute mais elle n'avait encore jamais pris d'apprentis. Cela ne l'intéressait pas et elle le savait, la louve serait une piètre mentor.

« C'est touchant. Et je te remercie pour ta proposition, mais les louveteaux auront surement plus besoin que moi d'une protection contre le froid. »

Le loup avait laissé retomber sa queue. Talya en profita pour se relever, ressentant un certain soulagement à mettre une légère distance entre elle et son supérieur, qu'elle n'arrivait pas réellement à cerner. Elle plissa ses yeux clairs, comment un loup aussi massif et musclé avait-il pu perdre contre leur alpha ? Il était certainement loin d'être un débutant en terme de combat... L'espionna n'avait elle, jamais vraiment combattu. Mise à part un peu durant son apprentissage. Elle connaissait les rudiments de la guerre sans toutefois les avoir un jour appliqué. Elle connaissait cependant bon nombre de techniques pour éviter le combat, en tant qu'espionne elle était passée maître dans l'art de la discrétion... quand elle souhaitait être discrète. Talya porta son regard sur le bêta, ses yeux étaient clos, peut-être s'était-il assoupi. L'espionne eut un petit sourire avant de redresser ses oreilles en entendant un léger frémissement entre les feuilles. Elle huma l'air, s'imprégnant une fois de plus des fragrances de l'endroit. A l'odeur humide s'ajoutait le parfum du gibier. Un autre sourire fleurit sur ses babines, Talya était une piètre chasseuse et l'hiver rendait le gibier rare, toutefois en utilisant son don, elle savait que sa traque serait beaucoup plus aisée. Elle repéra rapidement l'oiseau, une perdrix, maigrelette mais du gibier tout de même. Elle n'était pas très loin, fouillant entre les feuilles mortes de quoi se nourrir. L'espionne activa son pouvoir, les motifs parcourant son corps s'illuminèrent tandis qu'un papillon tout de lumière se créait devant elle. Elle le fit se diriger vers l'oiseau, qui essaya aussitôt de l'attraper. Talya n'eut plus qu'à piéger le gibier entre ses pattes et à le tuer d'un coup de croc rapide. Attrapant l'animal par le cou, la louve se tourna vers son bêta. Il ne semblait pas plus loquace qu'elle. Néanmoins, elle fit l'effort de s'approcher de lui, déposant sa proie devant ses pattes.

« Veux-tu le partager ? Le temps que nous rentrons l'oiseau sera congelé. »

Comme pour compléter ses paroles, une bourrasque vint agiter la fourrure de Talya. Hérissant son poil comme pour créer une vaine barrière au froid, elle détailla le mâle du regard. Elle n'arrivait pas à comprendre comment Lisha avait bien pu le battre. Elle ne doutait pas des talents de combat de sa meneuse, mais elle était encore jeune, Callum devait certainement avoir plus d'expérience. L'espionne remarqua alors la balafre qui recouvrait l'oeil du loup doré.

« C'est Lisha qui t'a offert cette cicatrice ? »

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya } Mer 6 Jan - 13:05



Si loin de chez soit

Avec Talya


Le soleil doucement s'élevait dans le ciel et embrasait la terre de sa lumière, bien que le froid hivernal nous morde tous. Tu étais bien là. L'espionne semblait dérangée par ta présence au cours de ton inspection, mais tu ne relevas pas son attitude. Tu n'avais pas envie de partir dans une quelconque joute verbale. Lorsqu'elle rouvrit la gueule tu te demandas un instant si elle ne se moquait pas de toi. Tu cru même percevoir l'ironie de sa phrase. Ses mots te firent lâcher un soupir, pensant à l'avenir de la meute, tu n'en avais que faire de l'avis de cette maigrelette espionne. Tu relevas la tête vers elle lorsqu'elle mentionna ta cicatrice. Tes babines tiquèrent, se relevant légèrement, Lisha, t'offrir une cicatrice ? Cela serait certainement la plus grande blague de l'histoire, tu te mis à rire, à gorge déployée :

« La bonne blague. Me sous-estime tu à ce point ? Je me suis simplement opposé à son choix pour le bêta. Et je me suis battu avec l'autre loup, une petite bataille générale. Pas de grandes blessures. Ces traces de griffes sont la marque de ma suprématie face à mes adversaires. »

Tu te remis debout sur tes grandes pattes musclées en augmentant la distance entre elle et toi, non sans la fixer d'un regard froid. Si il y a bien quelque chose que tu n'aimes pas, c'est être sous-estimé. Tu aimes être apprécié à ta juste valeur. Poussant un soupir d'ennui et de lassitude, tu t'avanças au bord du lac, sans diminuer la distance entre Talya et toi, comme si cette distance qu'elle avait commencé à établir était une distance de sécurité. La demoiselle n'a pas intérêt à replacer un mot de travers. Retroussant légèrement les babines par tic d'humeur, tu serais prêt à lui sauter à la gorge, c'est pas une éclaireuse qui va te faire valoir ta place, tu es bêta par choix.

Non. Lisha ne t'est supérieure qu'en terme hiérarchique parce que tu as bien voulu la laisser se hisser à cette place, bien moins ambitieux que la rouquine tu as décidé de devenir son bras droit pour la protéger. Elle est bien jeune pour assumer les responsabilité avec un loup choisit au hasard. Tu as simplement contredit l'alpha et engagé des hostilités. Jamais tu ne combattra une frêle demoiselle sans raison. Et si jamais tu venais à sauter sur Talya, cela serait simplement pour lui démontrer en l'écrasant de tout ton poids, la bête que tu es. Il y a réellement les muscles et l'intelligence, ton poil est bouffant certes, mais tu es musclé aussi. Beaucoup sont bien placés pour le savoir.

Tu plantas tes prunelles émeraudes dans les siennes, sans ajouter un mot, tu n'aimes pas parler de la pluie et du beau temps, néanmoins, la curiosité ne te plait guère non plus.





_________________________________________________________________


Spoiler:
 

Spoiler:
 

©️ Tiffashy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya } Dim 7 Fév - 14:21


Point of no return

Callum & Talya

Talya haussa un sourcil, perplexe. Le bêta semblait avoir une certaine fierté, qu'il ne cachait pas au vu de ses réactions. L'espionne n'était pas stupide, elle avait bien compris qu'elle l'avait agacé, pour une raison qui lui était complètement obscure. Enfin elle s'en moquait, même si elle pouvait parfois se montrer assez curieuse, l'avis que les autres portaient sur elle n'était pas important. Tout comme la réaction du massif guerrier. Elle avait tout de même légèrement retroussé ses babines en le voyant soupirer suite à ses questions. La louve comprenait mieux pourquoi elle ne restait que peu avec les membres de son clan, cette susceptibilité et cet orgueil l'agaçaient plus qu'autre chose. Voilà qu'elle regrettait presque d'avoir tué la perdrix, le temps qu'elle la ramène, l'oiseau serait gelé, elle devait donc la manger. La louve au pelage sombre soupira, même si les louveteaux avaient plus tendance à l'agacer qu'autre chose, elle savait très bien qu'ils devaient être nourris avant le reste du clan. Tant pis, elle attendrait que Callum parte pour se nourrir, puisque le mâle ne lui avait pas répondu, pas question de se faire remonter les bretelles. Enfin lorsqu'il se décida enfin à répondre à l'une de ses questions, l'espionne roula même des yeux.

« La bonne blague. Me sous-estime tu à ce point ? Je me suis simplement opposé à son choix pour le bêta. Et je me suis battu avec l'autre loup, une petite bataille générale. Pas de grandes blessures. Ces traces de griffes sont la marque de ma suprématie face à mes adversaires. »

Elle ne prit pas la peine de lui répondre. Les paroles du loup sonnait comme un signe d'une vanité trop importante à ses oreilles. "Suprématie", elle gronda intérieurement, quelle prétention... Le loup devait certainement être un très bon combattant, son physique musculeux devait être une grande aide mais cela ne voulait pas pour autant dire qu'il était doué à son poste. Une louve à peine plus jeune que Talya était même sa supérieure. Enfin la louve sombre garda ses réflexions pour elle, elle n'était pas une guerrière et n'avait plus vraiment envie d'entendre le loup doré exprimer sa supériorité de combattant. L'espionne se contenta de s'allonger en baillant, sa proie désormais froide devant ses pattes. La fatigue commençait à la rattraper, elle passerait certainement le reste de sa journée à se reposer, son poste n'étant pas très demandé en cette froide période. Talya avait de plus en plus hâte que le printemps arrive, ne serait-ce que pour avoir des températures plus clémentes et un estomac moins creux. La louve n'était pas une bonne guerrière ni une grande chasseuse, elle ne serait certainement pas une bonne nourrice, seul ce poste d'espionne lui convenait, poste peu utile en des temps si froids et si calmes. D'une certaine manière, les guerres étaient bénéfiques à l'activité des éclaireurs. Ils étaient souvent réquisitionnés pour récolter des informations sur les autres clans, espionner les loups adverses etc... Actuellement, Talya se contentait de vagabonder à droite à gauche, croisant de temps à autre des loups, plus ou moins agressifs.

Le vent se fit alors un peu moins froid, un peu moins fort. L'espionne leva la tête, le soleil apparaissait peu à peu au-dessus de la cime des arbres. Elle n'allait pas tarder à partir, rien ne la retenait plus pour converser avec le loup. Ce dernier non plus ne semblait pas avoir envie de discuter, très bien. Talya eut un petit sourire et se releva, contemplant la proie à ses pattes, elle ne savait que faire. Si elle suivait son instinct primaire, elle se serait jetée sur l'oiseau, mais elle appartenait aux Griffes de la Terre, elle se devait d'aider son clan en nourrissant les plus jeunes, "l'avenir du clan". L'espionne poussa à nouveau un léger soupir, peut-être que si elle se dépêchait de rentrer, les louveteaux pourraient dévorer le volatile, et elle pourrait plus vite récupérer de sa nuit blanche. Jetant un coup d'oeil à Callum, elle préféra tout de même le saluer avant de partir. Il s'agissait tout de même du bêta de son clan, un loup respectable.

« Je vais essayer de rentrer au camp avant que la perdrix ne soit complètement gelée. Bonne journée à toi.»

N'attendant pas la réponse du loup doré, elle huma l'air pour retrouver le chemin qu'elle avait emprunté en arrivant ici et ramassa la perdrix qui pendait mollement dans sa gueule. Il était encore tôt, elle rentrerai peut-être aux alentours de midi ou un peu plus tard.


HS:
 

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Point of no return { x Talya }

Revenir en haut Aller en bas
 

Point of no return { x Talya }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Les broderies au point compté de la souris
» Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
» valeur en point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Element :: L'île de Lyra :: Les Marais d'Automne-