♪ Les couleurs de l'hiver décorent le forum avec une bannière de Moon et un codage de Litchi.

♪ Okana a retrouvé Molmyra et ça s'annonce plutôt lugubre...

♪ Racontez-nous vos vacances d'hiver, les cadeaux que vous avez reçus. Rendez-vous dans le flood !


Venez sur les terres d'Estryä, mêlez-vous aux tribus et participez à une guerre épique contre les éléments!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis] Jeu 14 Jan - 23:18

"On" dit toujours du froid qu'il "tue les microbes". Donc si cela est bien vrai, cela veut dire qu'il est pur ? En suivant la même logique, le froid est donc un élément saint bien que désagréable ?
Dans tous les cas la montagne semble être la seule option pour pouvoir profiter pleinement des bienfaits du bon vent glacé. Pour qu'il tue les microbes.
Mais attendez... C'est vivant, un microbe.
... C'est pas cool, ça !

- Lewy ?? LEWY ? OU ES-TU ? RÉPONDS MOI !

Et oui... Ce matin là nos compères végétal et animal avaient quitté tôt leur abri dans lequel ils passaient habituellement leurs nuits, pour se rendre dans les Montagnes Rocheuses. Ils y avaient passés la journée, et pour une fois, l'idée n'était pas de Ace ; elle était de la marguerite qui le suivait.
Les premiers temps de l’excursion s'étaient très bien passés, bien que les montagnes n'étaient pas réputées pour leur soleil et leur plage de sable blanc. Néanmoins, contre toute attente, le froid et la neige ne semblaient pas du tout indisposer nos compagnons. Le loup s'en moquait du fait que la nature l'avait recouvert de poils, et Lewy, en tant que fleur, la nature ne l'avait pas doté de poils, mais il était aussi bien couvert par ceux de son ami. Donc le climat ne les dérangeaient guère, aussi bien l'un que l'autre ; et vu qu'ils étaient seuls, c'était tout aussi bien.
Il faisait froid mais le vent ne soufflait pas encore, alors.

Ce n'est que plus tard dans la journée que la météo avait commencé à se détériorer ; le vent se leva, la neige vola plus qu'elle ne tomba et le froid se faisait plus facilement sentir au fur et à mesure qu'ils progressaient tous deux sur les sentiers étroits qui parsemaient les pics. Le décor était joli et les formes de vie locales étaient des plus intéressantes, mais pour l'heure, toutes étaient parties s'abriter. Ne restaient en plan et en plein cœur de cette tempête qui commençait, que notre guerrier et notre marguerite.

Ace ne connaissait pas du tout les lieux pour cause qu'il n'y avait encore jamais mit les pattes auparavant, donc il n'eut aucune difficulté à se perdre dans ce décor fait de neige et de pierres. Lewy, solidement cramponné à la fourrure qui garnissait le cou du canidé, luttait contre le vent pour ne pas perdre l'équilibre, mais pour une fois, il ne disait pas un mot.

Ce n'est que de longues heures plus tard que les protagonistes trouvèrent une petite grotte qui était légèrement en dehors du sentier, ils allèrent donc s'y abriter en attendant que le temps soit plus clément avec eux.
Une fois à l'intérieur, Ace appela son compagnon (ref, premier dialogue du rp) pour s'assurer que tout allait bien, mais surtout, qu'il était toujours là.

- "Où es-tu ?". Dans ton c...ou. Crétin.
- Quoi ? Tu pourrais répondre quand je t'appelle, je m'inquiétais moi.
- Nan. Trop occupé à m'accrocher. T'es franchement pas confortable quand t'es recouvert de neige. T'es froid et mouillé, je me réchauffe comment maintenant ?
- Je ne suis pas un soleil. Si tu veux te réchauffer, commence par aller vers le fond de la grotte, nous serons moins exposés au vent... WHOU ! Quelle histoire ! Haha.
- Tu trouves ça drôle ? Je suis gelé.
- Comme les microbes ?"

Lewy jeta un regard noir à son compagnon à quatre pattes. Il disait des choses vraiment déplaisantes quand il s'y mettait, bien que ce dernier soit incapable de sarcasmes. Pourtant il s'exécuta et ne se donna pas la peine de répondre, il se roula en boule contre un des murs de la grotte et grelotta. Ace se coucha près de lui et le couvrit du mieux qu'il put tout en continuant à guetter le ciel. Cette expérience était plutôt amusante.





[HRP : Désolée pour ce post, je ne sais pas s'il te conviendra mais j'ai fais au mieux ^^' excuses moi pour le léger retard à créer le sujet, si tu n'aimes pas quelque chose, fais le moi savoir =3 ]


_________________________________________________________________
Pour en savoir plus sur moi, cliques sur ce lien ~
Si tu veux que nous nous rencontrions en jeu, cliques donc ici ~

Nathventis's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis] Ven 15 Jan - 13:35

La matinée avait plutôt bien commencé. Le froid de l'hiver n'avait pas envahi la tanière de la jeune louve comme habituellement depuis quelques jours déjà. Elle s'était étiré, savourant la douce chaleur régnant au fond de la grotte. Son bonheur ne fit que s'accentuer quand elle constata qu'aucun esprit ne l'attendait devant sa demeure. Elle trouva même la chose inhabituelle mais ne s'en formalisa pas. Il était rare, si ce n'est exceptionnelle qu'une journée commençait ainsi pour elle.

Elle était donc sortie, presque radieuse et avait trottiné sans réfléchir vers une des parties du territoire du clan de l'air. Le fond de l'air était frais, mais son épaisse fourrure d'hiver la protégé de ce genre de température. Elle alla vers les montagnes. Escarpées et dangereuses et recelant trop peu de gibier, peu de loups s'y aventuré. Mais ce lieu était pour un elle un véritable challenge. En tant que chasseuse, et notamment en période de disette, elle menait ses séances de chasses comme les autres, dans les régions possédant le plus de gibier du territoire. Mais comme l'air était moins mordant, les autres loups n'auraient aucunes difficultés à débusquer des lapins. Or dans cette partie ci des montagnes, elle savait qu'il y avait des oiseaux ou des écureuils et son défi était de les attraper. Elle se mit donc en quête de son repas, adoptant la course fluide et souple des loups en chasse. Ses pieds frôlant le sol sans aucunes difficultés, évitant les obstacles et sautant par dessus les rochers.
Elle avait repérer une belette, qui comme elle se déplaçait rapidement entre les roches, profitant de sa petites taille pour éviter le prédateur. Ces petits animaux était malins. Elle cessa sa course, s'arrêtant net contre une grande paroi sans qu'aucuns mouvements ne vint perturber le vent. Comme prévu le petit animal stoppa également sa course. Ces petits prédateurs, agiles et féroces, agissaient à l'instinct et il lui disait actuellement que quelque chose n'allait pas, mais il ne savait pas quoi. Ce fut malheureusement à ce moment que le vent s'intensifia brutalement, soulevant la fourrure de la louve aux esprits. La neige, avec le vent, vint s'ajouter, se transformant en danse. Les flocons balayaient le sol avant de remonter brusquement vers le ciel, virevoltant dans toute les directions. Lorsque les souffles balayaient la neige vers elle, elle se retrouvait aveuglés et la truffes douloureuse.

Ces circonstances la poussèrent à abandonner son gibier avec un grognement de frustration. Elle s'employa à courir vers le bas de la montagne, mais la neige s'accumula trop vite, lui meurtrissant les coussinets. Elle finit finalement par faire demi tour, se dirigeant vers un petit embranchement dans le chemin. Elle connaissait suffisamment les environs pour ne pas s'y perdre, ce qui fit qu'elle retrouva très rapidement le sentier qu'elle cherchait. Elle bifurqua et continua sa route, courbé sous le vent, luttant contre les éléments qui se déchaînait dans le ciel et sur la terre. Ce fut à cet instant qu'un esprit apparu devant elle. Elle s'arrêta, agacée.

-Qu'est ce que tu me veux ?

L'esprit, une sorte de petit renard, mais avec une queue démesurément longue, la fixait, penchant sa tête sur la gauche. Nokomis le voyait mal, avec toute cette neige et l'aspect lumineux de l'esprit, elle n'aurait su dire quel expression il arborait. Elle attendit, malgré le froid, qu'il daigne lui faire un signe. Il se mit à courir dans la direction opposée à la sienne puis s'arrêta à quelques mètres et attendit. Elle soupira et marcha sur ses "traces", puisqu'en tant qu'esprit il n'en laissait aucunes. Il l'a fit marcher longtemps. Trop longtemps pour ses pauvres pattes. Lorsque Nokomis était trop longue pour lui, l'esprit poussait un couinement étouffé, et venait la renifler, bien que pour elle, il n'avait aucune odeur.
Après un long moment, un trou rocailleux lui fit face. L'esprit était perché sur le dessus, ses pattes avant pendant dans le vides, son regard fixé sur la fine brèche. Nokomis fixa l'esprit sans comprendre, alors celui ci la regarda, poussa un geignement et disparu. Elle ne sursauta pas, habituée à ce genre de comportement, et s'approcha doucement du trou. Elle renifla, prudente et méfiante. Une odeur de l'air lui parvint.

Elle finit par annoncer son entrée avec un "ouhou" assez distinct. Elle ne souhaitait guère se faire attaquer, surtout par ce qui semblait être un membre de son clan. Elle déboucha sur une grotte, assez large et profonde, l'intérieur y était frais, mais évidemment pas autant qu'au dehors. Elle soupira de soulagement pour ses pauvres pattes, et distingua un mouvement au fond de la grotte.
Elle s'assit, bien droite à l'endroit où elle était et se présenta, afin que le loup ou la louve au fond ne prenne pas peur.

-Je suis Nokomis du clan de l'air. Puis-je partager cet abris ?

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis] Mer 27 Jan - 17:33

La tempête ne semble pas prête de s'arrêter, pour le moment. C'est fou ces divergences météorologiques ! Tout va bien et d'un coup, tout change. Jusqu'à présent je dois admettre que je ne m'étais encore jamais retrouvé bloqué de la sorte dans une grotte si peu propice au confort... Mais ce n'est pas important, ce sont tout ces petits imprévus qui nous font vivre une aventure ! De nous deux, on dirait qu'il n'y a que Lewy qui n'est pas content... Tiens ? Une silhouette, dans le vent glacé...


Cela ne faisait que quelques minutes que nos deux compagnons avaient trouvés en cette grotte, un refuge de fortune. Bien que l'air y était légèrement frais, ils y étaient abrités de la tempête et du vent meurtrissant truffes et pattes de l'extérieur. C'était déjà un bon point.
A présent couché au fond de la grotte avec Lewy collé et blottit contre son torse, Ace soufflait distraitement de gros nuages de vapeur vers le plafond de l'édifice minéral. C'était toujours amusant de voir ces réactions chimiques provoquées par le heurt du chaud et du froid. Le loup essayait de distinguer des formes amusantes dans les mini nuages qu'il soufflait. Sans succès.

Sa truffe picotait légèrement, il gémit tout bas. Ce n'était pas une sensation très agréable, mais si ça pouvait le débarrasser des microbes environnants... Il jeta un regard amusé à son compagnon floral à cette pensé. C'était comique qu'il ait prit sa précédente remarque pour lui, sachant que le loup ne le considérait pas comme un microbe et qu'il le savait. Cette fleur était une énigme.

- "Écho ? Écho ? Ah non, on entend rien... Le vent souffle trop fort, là, dehors.
- Surveille le temps au lieu de faire l'idiot.
- Je ne fais pas l'idiot... Je me distrais. Et puis tu sais, même si je surveille le temps, si la neige doit continuer à tomber, elle le fera. Je ne pense pas qu'elle me demandera mon avis, ha ha !"

Une vague silhouette se démarqua dans la tempête de neige. Elle n'était pas très haute, mais plus elle semblait approcher et plus Ace put distinguer la silhouette en question, il s'agissait d'un loup.

- "Ouhou"

Celui-ci entra, sans doute pour se réfugier aussi et profiter de cet abri de fortune avant de retourner errer sur le territoire.

- "Je suis Nokomis du clan de l'air. Puis-je partager cet abri ?"

Ace écarquilla légèrement les yeux. La demoiselle se tenait en retrait, et puis pourquoi poser la question ? Naturellement ! Cet abri n'appartenait à personne...

- "Poser la question après être entré, c'est un peu tard, non ? Arkarkark. Ace fronça légèrement les sourcils et souffla sur les pétales de la marguerite mal aimable. Lewy se rattrapa donc de mauvaise grâce en fusillant son compagnon du regard. Ouaiiiiiis. Et merde, moi qui croyais qu'on aurait la paix..." Grinça-t-il.

Ace posa une patte sur la tête de son compagnon pour le faire taire et prit la parole à son tour.

- "Allons, évidemment que tu peux partager cet abri avec nous, tu peux te rapprocher si tu veux... Le temps s'est détérioré drôlement vite. Toi aussi tu as été surprise par la soudaine levée du vent ? Ace adressa un radieux sourire à la nouvelle venue. Enchanté Nokomis, moi je m'appelle Ace. Et la voix de lutin que tu as entendue plus tôt appartient à Lewy. Excuses le, il ne sait pas ce qu'il dit."

La fleur grogna méchamment et si la patte du loup roux ne lui avait pas entièrement recouvert la tête, il en aurait sans doute profité pour lancer un regard noir à la louve qu'il ne connaissait pourtant pas... et pour psalmodier des insultes et des injures dignes d'apparaître dans "le livre des mots interdits". Mais fort heureusement, Ace gérait la situation. Rester bloqué n'était pas une perspective très agréable, mais si discuter permettait de rendre l'attente plus agréable, alors il ne serait pas le dernier à dire "non". Bien au contraire.

_________________________________________________________________
Pour en savoir plus sur moi, cliques sur ce lien ~
Si tu veux que nous nous rencontrions en jeu, cliques donc ici ~

Nathventis's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis] Jeu 28 Jan - 8:36


Nokomis, très attentive à son environnement, ne tarda pas à entendre une voix retentir, se répercutant sur les parois de l'abri de fortune.

"Poser la question après être entré, c'est un peu tard, non ? Arkarkark. Ouaiiiiiis. Et merde, moi qui croyais qu'on aurait la paix..."

Cette tirade fut suivit d'un son étouffé qui se répercuta sur les paroi de l'abri de fortune. Nokomis fronça les sourcil. La voix, bien que faible, avait un timbre très particulier. Elle avait d'ailleurs remarqué que l'air embaumé un faible parfum de fleur. Etrange pour une grotte en pleine montagne et sous une tempête de neige. Elle ne put se demander plus longtemps à qui appartenait cette voix qu'une deuxième, plus grave retentit.

- "Allons, évidemment que tu peux partager cet abri avec nous, tu peux te rapprocher si tu veux... Le temps s'est détérioré drôlement vite. Toi aussi tu as été surprise par la soudaine levée du vent ? Enchanté Nokomis, moi je m'appelle Ace. Et la voix de lutin que tu as entendue plus tôt appartient à Lewy. Excuses le, il ne sait pas ce qu'il dit."


Elle s'approcha et se retrouva face à un loup haut en couleurs et très...floral. Elle le voyait bien plus dans une vallée fleurit au printemps que dans une grotte en montagne. Elle remarqua finalement le dénommée "Lewy" qui n'était autre qu'une fleur coincé sous la patte du loup de l'air. Elle avait déjà aperçu ces deux compagnons pour les moins originaux dans le camp, mais n'avait jamais eu l'occasion de leurs adresser la parole. Et a priori la fleur ne souhaitait pas faire sa connaissance. Toutefois un sourire carnassier s'étira sur le visage de la louve.
Elle s'approcha de la fleur, montrant plus au moins ses crocs à la fleur mais de façon à rester polie et innocente.

-Tu sais il fait froid dehors, je pense que tu l'as remarqué. Alors tu n'as pas vraiment le choix et tu vas devoir me supporter, dommage n'est ce pas ?

Elle n'appréciait pas les personnes qui jugeait au premier regard, ou pas pur agacement. Elle pouvait bien comprendre qu'il y est des jours avec et des jours sans, mais en l'occurrence ce cas ci était particulier. La tempête faisait rage et elle ne souhaitait pas vraiment mourir de froid.
Elle se tourna ensuite vers le loup et lui rendit le sourire qu'il lui avait offert quelques secondes plus tôt, avec une gentillesse infinie.

-Oui je me suis aussi fait surprendre par la neige. Pas de chance n'est-ce-pas ? Je ne pensais pas rencontrer quelqu'un aussi loin dans ces hauteurs. Que faisait-tu ? Si je puis me permettre.

Sur ces mots, elle s'allongea sur le sol, tentant de réchauffer ses pauvres coussinets. Cet esprit l'avait guidé dans un abri bien étrange, mais au moins avait-elle de la compagnie.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis]

Revenir en haut Aller en bas
 

Le froid, ça tue les microbes. [PV Nokomis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Element :: 
Territoires de l'air
 :: Les Montagnes Rocheuses
-