♪ Les couleurs de l'hiver décorent le forum avec une bannière de Moon et un codage de Litchi.

♪ Okana a retrouvé Molmyra et ça s'annonce plutôt lugubre...

♪ Racontez-nous vos vacances d'hiver, les cadeaux que vous avez reçus. Rendez-vous dans le flood !


Venez sur les terres d'Estryä, mêlez-vous aux tribus et participez à une guerre épique contre les éléments!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Sam 23 Jan - 22:00

Ses pattes repoussaient faiblement le pelage du mâle tandis que son sang s'écoulait sous la pression de l'énorme mâchoire... Un dernier gémissement se fit entendre avant que ses paupières ne se scellent pour toujours...

Le mâle ouvrit les yeux après avoir humé l'air de la gorge de l'abondance puis il continua à marcher. Le loup était sur les traces d'un petit groupe de chevreuils depuis maintenant près d'une heure. L'air frais de ces matins d'hiver soufflait doucement en terre neutre. Le jour était déjà levé mais le mâle s'était réveillé bien avant les premiers rayons de soleil. Sa nuit avait été agitée par plein de rêves et de visions peu agréables. Cela faisait même plusieurs jours que le loup avait du mal à dormir et il faut dire que cela se ressentait. Il était irrité, il manquait d'énergie la journée et cela ne l'arrangeait pas pour chasser... Darksky aimait trouver sa nourriture en solitaire, ce qui le désavantageait encore plus. Il espérait qu'il aurait plus de chance aujourd'hui...

Le petit groupe de chevreuil s'était arrêté un moment pour brouter l'herbe de la gorge. Le guerrier de l'eau s'approcha doucement, le vent était avec lui et soufflait dans le sens contraire de sa marche ; les proies ne pouvaient donc pas le repérer. Il s'approcha calmement et lorsque le moment fût venu, il s'élança à la poursuite d'une des pauvres bêtes qui n'eut pas le temps de voir le danger arriver et qui commença à courir beaucoup trop tard pour sauver sa vie... En moins de quelques secondes, l'animal gisait au sol, une petite traîné de sang derrière lui avec le mâle qui déchiquetait sa chair...

Le loup de l'eau, rassasié, laissa le cadavre du chevreuil derrière lui, s'éloignant pour se reposer. Le mâle se posa plus loin, c'était maintenant l'heure de la digestion de son repas. Il s'allongea sur le flanc, posa sa tête sur le sol et ferma les yeux mais même comme ça, il ne parvenait pas à s'endormir ou même à se reposer. Dès qu'il fermait un œil, des centaines d'images désagréables lui revenaient en mémoire. Impossible de les contrôler, la seule chose qui lui permettait de ne penser à rien était de se concentrer sur autre chose et c'était cette raison qui l'avait motivé à chasser... Mais maintenant qu'il avait attraper une proie, Darksky n'avait plus rien à faire que d'attendre que ses visions ne s'estompent...

Des cris, des hurlements, puis un silence insoutenable... pas le silence de la mort mais celui de l'épuisement... Même quand on l'appelait, on n'avait aucune réponse, pas même un simple mouvement ou regard, pourtant son cœur continuait de battre... inlassablement... Mais quand allait-il s'arrêter ?

Le loup rouvrit les yeux : il avait entendu des bruits de pas, il se redressa, restant allongé, attendant que les pas se rapprochent...

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Mer 27 Jan - 22:53

Nokomis faisait ce qu'elle faisait de mieux. Elle chassait.
Lorsqu'elle s'était levé le matin même, un doux vent frais avait caressé sa fourrure ou se mêlait clair-obscur. Elle s'était étirée, profitant de l'odeur d'hiver qui flottait légèrement dans l'air. Elle écoutait les sons agréable du jour lorsqu'un son peu habituel, tout du moins pour les autres loups, avaient résonné en elle comme une cloche qui tinte.
Elle avait plaquée ses oreilles sur son crâne, mécontente.

-Maintenant ?

Le tintement léger et cristallin retentit de nouveau. Elle chercha la provenance du son, mais rien n'y fit, bien qu'elle crut percevoir un mouvement gracile dans l'air. Elle finit donc de s'étirer et commença sa route. Elle marcha longtemps. Un peu trop longtemps à son gout. Elle finit par stopper sa marche lorsqu'elle arriva à la frontière des territoires neutres. Elle tapa de la patte sur le sol et s'assit obstinément. Le tintement s'intensifia mais elle secoua la tête, essayant de faire s'envoler ce bruit désagréable. Elle finit par parler à haute voix, seule, à cet esprit qui la dérangeait.

-Je ne veux pas aller par là ! En plus j'ai faim, j'ai mal aux coussinets, et puis tu n'es pas très clair non plus !

Le tintement avait cessé, comme vexé par son comportement. Nokomis avait presque été soulagée de ne plus entendre ce son qui agaçait son ouïe. Elle avait alors fait demi-tour en trottinant, cherchant quelque chose à se mettre sous la dent. Elle avait trouvé un lapin. Une petite boule de poil duveteuse et mignonne comme tout. Et cette jolie chose allait finir dans son estomac. Elle était caché derrière un buisson lorsque le tintement retentit de nouveau, percutant le silence de la forêt. Au grand étonnement de la jeune louve, le lapin bondit sur ses pattes et s'enfuit à toute jambe. Son instinct pris le dessus, bien qu'un peu tard, paralysé par la surprise, et elle était partie à la poursuite du pompon noir qui s'agitait dans les hautes herbes. Elle déboula dans la Gorge de l'Abondance, effectuant un saut désespéré mais efficace, qui cassa net la course de sa proie.
Elle attrapa l'animal à pleine gueule et lui cassa les os du cou d'un mouvement bref. Satisfaite elle dévora son petit déjeuner sans aucun scrupule, ignorant prodigieusement le son de clochette qui résonnait, bien que moins fort, prés d'elle.

-Oui, je vais te suivre maintenant, j'ai compris, alors arrête de faire autant de bruit.

Mais au moment où elle se redressa, prête à suivre l'esprit invisible mais audible, la cloche cessa brusquement, comme si il avait été interrompu par quelque chose. Intriguée, la jeune louve flaira l'air ambiant, mais étant contre le vent, elle ne sentit pas tout de suite l'odeur du loup proche d'elle.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Sam 30 Jan - 11:45

La tête relevée, le mâle observa les environs, cherchant du regard la provenance des pas qu'il avait entendu et qui maintenant s'étaient arrêtés. Non loin de là, il vit une louve, qui elle ne l'avait pas encore vue mais qui avait en revanche flairé son odeur. Pourquoi ne pas profiter de l'effet de surprise pour lui faire peur ? Non, le mâle n'avait pas très envie de jouer en ce moment. Il était d'une humeur exécrable et tout ce qu'il voulait s'était être seul. Mais puisque, maintenant, il y avait quelqu'un, Darksky était obligé d'adopter sa caractéristique allure effrayante et menaçante et son ton agressif.

Le mâle se leva et s'avança vers la femelle qui n'était pas orientée dans sa direction. Puis rapidement, il bondit juste à côté d'elle, l'arrachant à ses pensées et la ramenant à la réalité. Instantanément, le loup eut l'air agressif et inquiétant. Son visage était froid et fermé, son regard l'était tout autant et il ne fit aucun sourire. Il se posta devant elle et tenta de la faire reculer, en continuant d'avancer.

- Tu cherches quelque chose, jeune louve ?

Sa voix grave résonna dans la gorge de l'abondance. Il avait envie de la faire fuir, de lui faire peur pour qu'elle s'en aille. Darksky n'avait pas envie de se sentir observé en ce lieu, ou simplement de savoir qu'il tait accompagné d'une présence. Il voulait être complètement seul pour réfléchir, ressasser même si cela le rendait complètement fou. Ses souvenirs et la réalité se confondaient presque... Des hurlements de plus en plus horribles résonnaient dans sa tête parmi les images de sang et de douleur... Le mâle se fit de plus en plus menaçant dans son regard et dans sa posture. Il se tenait droit, grand, la mine sombre... La petite femelle avait peu de chance de se retrouver en face de ce loup alors qu'il était dans ses sombres moments... Mais peut-être qu'elle saurait calmer les choses...

Une fois de plus, la voix sombre du mâle retentit. Il réitéra sa question avec encore plus d'agressivité. Un léger grognement grondait dans sa gorge :

- Qu'est ce que tu regardes ?

La pauvre louve n'avait rien fait pour se retrouver dans cette situation, elle était juste arriver au mauvais endroit.

Son dernier souffle s'envola en même temps que son âme et laissa son corps inanimé se refroidir lentement...

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Sam 30 Jan - 20:25

Une odeur de loup régnait bien dans le fond de l'air. Nokomis continua à renifler, afin d'identifier le loup en question lorsque soudainement un loup imposant apparu devant elle. Un air menaçant sur le visage, elle en verrait presque ses crocs, et ses yeux la fixait. Il était grand, bien plus qu'elle mais à vrai dire ce n'était pas difficile, n'étant elle même pas très grande. Son pelage comportait un dégradé de bruns très différents. Elle aurait pu sursauter, mais la surprise ne faisait plus partie de son quotidien, les esprits s'amusant à apparaître au moment les moins importuns. Qui plus est, au moment ou le loup était apparu près d'elle, le petit son de clochette avait retentit.
Elle fixa à son tour le loup, reconnaissant enfin l'odeur du clan de l'eau dans sa fourrure. Il avançait vers elle d'un air plus que menaçant, cherchant manifestement à la faire reculer. Elle ne recula pas, malgré sa méfiance envers cet inconnu qui lui cherchait querelle. On lui avait de ne pas montrer sa peur devant un loup. Bien que méfiante, son regard fut attiré par un mouvement dans l'air derrière lui. Elle ne pouvait suivre l'esprit pour l'instant, aussi resta-t-elle très droite, sans bouger, à fixer le loup qui la fixait aussi impunément.

- Tu cherches quelque chose, jeune louve ?

Pourquoi s'intéressait-il à ce qu'elle faisait ? Ils étaient dans un territoire neutre, normalement aucun combat ne se déroulait ici, et elle n'avait nullement envie d'en faire un. Elle le regarda sans vraiment comprendre ses intentions. Il ne lui servirait à rien d'être aussi agressif envers les autres, et bien qu'ayant sentit son odeur elle n'avait pas l'intention de découvrir qui il était. Il tenta de se faire plus menaçant, plus grand, plus fort, son regard la transperçant de malveillance.

- Qu'est ce que tu regardes ?

Elle remarqua enfin ses yeux. Ils n'étaient pas fou. Pas encore. Le tintement de clochette se reproduisit mais elle préféra l'ignorer, se concentrant sur la tournure actuelle des événements. Il semblait hanté par quelque chose de tragique. Elle n'était pas voyante, ne pouvant donc pas savoir ce que c'était. Mais son apparente agressivité cachait quelque chose. Un loup, qui qu'il soit, ne peut attaqué sans raison un autre loup, encore plus dans ce genre de territoire.
Elle finit par se décider à répondre à sa question.

-Eh bien toi, puisque tu es devant moi actuellement. Et non je ne cherche rien de particulier, j'ai juste pris mon petit déjeuner.

Que pouvait-elle faire d'autre ? Il semblait vouloir être seul mais c'était lui qui était venu la stopper dans son chemin, et il semblait très franchement préoccupé par quelque chose. Elle plongea ses yeux orange profond dans les siens, cherchant à y déceler un indice, tandis que le léger tintement d'une clochette résonnait dans ses oreilles...

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 31 Jan - 11:26

La femelle ne recula pas d'un seul pas. Elle n'était visiblement pas du tout impressionnée par le loup, ce qui l'agaçait davantage. Il s'approcha très près d'elle et commença à grogner bruyamment. Elle ne pouvait rester calme bien longtemps face à l'imposante carrure du mâle, son regard glacial et sa colère largement exprimée. En tout cas, si elle n'était pas un minimum effrayé, Darksky passerait au niveau supérieur et il n'hésiterait pas à l'attaquer. Le sombre loup se sentait presque menacé par la présence de la femelle et pour parer ce sentiment, il avait décidé de se montrer agressif en premier. Il la voyait comme une ennemie, alors qu'elle n'avait rien fait.

Il revoyait cette même image des dizaines de fois... On avait pu voir cette dernière étincelle de vie disparaître de son regard...

- Eh bien toi, puisque tu es devant moi actuellement. Et non je ne cherche rien de particulier, j'ai juste pris mon petit déjeuner.

En plus de cela, elle le provoquait ouvertement. L'énervement du loup augmentait de plus en plus à chaque seconde. Il allait lui faire regretter de ne pas l'avoir suffisamment pris au sérieux. On ne répond pas aussi simplement à une question de Darksky et on n'ignore pas ses menaces. Sur le moment, il avait littéralement envie de lui arracher les yeux ! Qu'avait-elle à le regarder avec autant d'insistance ?!

- Ne joue pas à la louve naïve ! Tu as très bien compris le message de ma question ! lança le loup avec toujours plus d'agressivité. Et cesse immédiatement de me fixer comme tu le fais...

Darksky n'arrivait pas à faire redescendre cette colère en lui qui était déjà présente avant la louve mais il le fallait pourtant. Darksky cessa de grogner et devint légèrement moins agressif mais tout de même toujours aussi inquiétant. Il recula un peu. Il était froid, ses yeux la fusillaient du regard comme des pics de glace. Lui aussi essayait de chercher dans son regard des indices sur ce qu'elle pouvait penser à ce moment et il se désolait de ne pas y voir de la peur.

- J'ai le sentiment que ta présence s'accompagne d'intention moins honorables que celle que tu laisses paraître à travers ton allure de gentille petite louve...

Soudain, un étrange bruit de clochette qui tintait retentit... Le mâle se retourna brusquement cherchant d'où cela pouvait provenir... mais il n'y avait rien. Le sombre loup commença à grogner contre la femelle. En réalité, son pouvoir s'était déclenché de par lui-même à cause de sa proximité avec la louve. Il captait ainsi son pouvoir à elle...

Peux-tu m'expliquer d'où vient ce bruit ?!

Darksky se doutait de ce que pouvait être ce bruit et à vrai dire, cela ne l'enchantait pas du tout. A travers son allure effrayante, ses grognements et son regard foudroyant, on aurait presque pu penser qu'il tentait de cacher une certaine peur. Pour être honnête, le mâle ne craignait personne sur terre, la seule chose qui l'effrayait était l'évocation de son passé et la possible présence de revenant de cet ancien temps, autour de lui... Le mâle espérait juste que ce bruit soit autre chose...

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 31 Jan - 13:04

La méfiance de la louve augmenta subitement lorsque le loup, apparemment mécontent de son manque de réaction, s'approcha davantage et se mit à grogner de manière inquiétante. Elle devait bien l'avouer, il était très impressionnant. La petite taille de Nokomis n'aidant en rien à la faire paraître plus forte. En plus de cela elle était gracile, musclée certes, grâce à ses nombreuses courses au gibier, mais elle restait très élancée malgré tout.
D'ailleurs son comportement ne semblait pas être la seule chose qui énervait prodigieusement le grand loup brun. Sa réponse le poussa dans une colère bien plus profonde, qui se vit à la soudaine contraction de ses muscles.

- Ne joue pas à la louve naïve ! Tu as très bien compris le message de ma question ! Et cesse immédiatement de me fixer comme tu le fais...

Nokomis pencha la tête sur le coté. Il y avait eu quelque chose à comprendre à ces deux questions précédentes ? Elle réfléchit un instant. La Gorge de l'Abondance était un endroit accueillant et neutre, autrement dit il n'y avait aucun intérêt stratégique ou pratique à venir y fouiner. Qui plus est ce n'était pas son travail. Elle, elle se contentait de chasser. Rien de plus. Les rencontres dans ce genre de territoire son généralement dû au plus pur hasard.
Ses réflexions furent interrompus par le changement de comportement du mâle qui lui bloquait la route. Il cessa de grogner et recula un peu, lui laissant enfin un peu d'espace pour respirer. En revanche il l'a fixait toujours d'un regard sombre. La glace aurait certainement était moins glaciale que ses yeux à cet instant.

- J'ai le sentiment que ta présence s'accompagne d'intention moins honorables que celle que tu laisses paraître à travers ton allure de gentille petite louve...

De nouveau la louve ne comprit pas. Nokomis n'avait jamais était de nature mauvaise, combative ou même espiègle. Elle était certes méfiante, mais seul son expérience de la vie l'avait amené à être ainsi. Jamais elle n'aurait blessée quelqu'un ainsi, par pur plaisir, ou juste pour s'amuser. Aussi, étant donné qu'il ne pouvait apparemment pas lire dans son esprit, elle se demanda comment il avait pu arriver à ce genre de réflexion. De plus elle ne ressemblait en rien à une "gentille petite louve". Les autres la trouvaient bizarre à la limite. Et son pelage ou se mêlait gris clair et noir sombre ne faisait que renforcer cette première impression que les loups avait d'elle.
A ce moment le son clochette retentit de nouveau, léger et clair comme un chant d'oiseau. Le grand loup se retourna d'un bloc, cherchant la provenance d'un son qu'elle seule était sensée pouvoir entendre. Elle se dit qu'une branche venait de craquer, qu'elle n'avait pas entendu à cause de l'esprit, mais sa question l'emplit de doutes.

-Peux-tu m'expliquer d'où vient ce bruit ?!

Elle ouvrit de grand yeux étonnées. Non. Ce n'était pas possible. Elle était la seule à entendre et voir les esprits qui l'entourait et vivaient en ce monde. Elle secoua la tête et rabattit ses oreilles sur son crâne, inquiète et toujours méfiante. Elle ne pouvait pas y croire.
La cloche de nouveau retentit, plus forte cette fois ci, et un mouvement dans l'air attira son attention. Était-ce ici que l'esprit voulait la guider depuis le début ? Impossible, sinon pourquoi l'appelait-il encore ? Le mouvement dans l'air, comme une queue se balançant au gré du vent reprit, juste à coté du grand loup brun. Possédait-il également le pouvoir de voir les esprits ? Sa réputation n'était plus à faire au sein de son clan, mais les autres clan ne l'a connaissait surement pas.

-Toi aussi tu l'entend ? C'est impossible, je suis la seule... Il n'y a que moi qui peut les voir...

La méfiance ne faisait que s’accroître, mais à celle ci s'ajoutait une grande curiosité. Était-il comme elle ? Et pourquoi semblait-il si inquiet désormais ? Que cachait-il ? Pourquoi l'esprit était-il toujours là ? Cherchait-il à l'amener ailleurs ou était-elle là ou il l'avait guidé ? Toute ces questions étaient sans réponses, et elle préférait ne pas parler à l'esprit maintenant, la situation était encore trop précaire.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 31 Jan - 22:43

Le mâle devenait paranoïaque. Il avait l'impression qu'on lui voulait quelque chose, qu'on le cherchait, qu'on l'observait. Alors puisque la femelle était la seule personne présente en ces lieux, c'était à elle qu'il s'attaquait. Il n'était pas à l'aise, c'était certain. Mais on ne savait s'il avait peur ou non...

Au moment où il évoqua le bruit qu'il avait entendu, la femelle fut très étonnée. Elle fit de grands yeux et coucha ses oreilles sur sa tête. Elle était très surprise, elle ne devait pas s'attendre à ce que Darksky lui pose cette question. Lui ne savait pas ce que c'était mais elle semblait avoir l'habitude de vivre avec ces bruits. Ainsi, ce n'est pas du fait qu'il y avait un tintement qu'elle fut interloquée mais plutôt du fait que le mâle l'entende également. Elle prononça donc ces quelques mots qui exprimaient clairement son incompréhension :

-Toi aussi tu l'entend ? C'est impossible, je suis la seule... Il n'y a que moi qui peut les voir...

Ce bruit continuait de s'exprimer en tintant. C'était étrange ; cela semblait être réel et à la fois imaginaire. Le mâle tenta de bloquer l'utilisation de son pouvoir mais cela lui était impossible parce qu'il n'était pas assez concentré pour le faire et qu'il lui fallait redoubler d'effort étant donné que la louve ne devait pas non plus être capable d'ignorer complètement cette présence. Le mâle avait l'impression que s'il se retournait, il verrait quelqu'un l'observer. Alors Darksky continua de fixer la jeune louve de l'air avec toujours autant de froideur.

- C'est à cause de toi si je l'entends ! J'ai capté ta capacité, rien de plus...

Le mâle prit une profonde inspiration et se força à reprendre son calme. Cela ne servait à rien d'accuser la louve. Si le mâle n'avait pas été dans cet état de paranoïa, il aurait complètement ignoré ce bruit et à aucun moment il ne se serait soucié de ce que pouvait être ce tintement. Mais là c'était différent, le loup avait l'impression que tout le monde lui en voulait, que cette présence était là pour lui. Peut-être était-ce le cas... ou peut-être pas...

- Fais-la partir ! ordonna froidement le mâle.

Sa froideur n'était pas causé par la louve mais elle était due à cette présence. Il ne savait pas si cela était possible qu'elle parte ou non mais il le souhaitait fortement. Darksky n'avait absolument aucune idée de ce qu'était capable de voir la louve. C'était la première fois qu'il était confronté à un don comme celui-ci et le fait qu'il n'arrive pas à ignorer les tintements le perturbait légèrement : il ne contrôlait plus du tout la situation...

Une autre chose était décidément bien singulière : le mâle de l'eau venait de nommer cette présence "la", comme s'il s'agissait d'une femelle. Qu'est ce qui pouvait bien être ici, avec eux ?

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 31 Jan - 23:31

Nokomis capta clairement le fond de panique dans les yeux du grand loup brun. Il était dans un état de peur intense, mais seul ces yeux le montraient, le reste de son corps et son visage restait figé dans une expression froide. Le doux tintement continuait. Elle pouvait voir les oreilles du loup se mouvoir en fonction de l'endroit ou retentissait la clochette.

- C'est à cause de toi si je l'entends ! J'ai capté ta capacité, rien de plus...

Oh. Elle comprenait mieux. Le pouvoir de ce loup était apparemment d'utiliser les capacités des autres loups. Il n'avait pourtant pas capté tout de suite le son de l'esprit, et ne semblait pas distinguer les perturbations dans l'air ambiant. Peut être tentait-il de juguler son propre pouvoir, se coupant ainsi à la vision fugace de l'esprit ? Elle avait l'habitude de voir, entendre et sentir ces êtres étranges et mystérieux, ces sens y étaient donc plus qu'imprégné. Ce pouvait être également cette raison qui faisait que le mâle ne voyait pas mais entendait seulement. Après tout, cet esprit s'était jusque là principalement manifesté au son.

- Fais-la partir !

Elle sursauta. Il avait presque crié. Nokomis se demanda pourquoi il avait dit "la". Il était difficile de connaitre la nature d'un esprit, surtout lorsqu'il ne se montre pas.
Elle se demanda alors si cette nomination avait une raison avec l'aspect presque fou qu'avait eu ses yeux lorsqu'il l'avait intercepté. Elle redressa les oreilles et écouta. Elle ne souhaitait pas que la colère du loup se retourne sur elle, et bien qu'elle ne comprenait pas l'inquiétude plus ou moins évidente de celui-ci, l'esprit l'agaçait. Il ne lui causait décidément que des problèmes.

-Je ne sais pas ce qu'il veut, il me suit depuis ce matin. Ecoute, calme toi, t'énerver ne le fera pas partir plus vite d'accord ? Je vais essayer de lui parler mais il ne faut pas que tu m'interrompe.

Elle était méfiante. Elle se demandait soudain si l'esprit avait un rapport avec le loup ou non. Son inquiétude l'avait atteint, ce qui n'était franchement pas très malin. Elle s'écarta du loup, s'avançant et levant le museau vers le léger souffle d'air et respira un bon coup. Elle parlait peu, sérieusement, avec les esprits. Ces êtres, tantôt vaporeux, tantôt lumineux, capricieux et insaisissables, étaient rarement coopératifs. Elle avait d'ailleurs pu le constater une fois encore le matin même, durant sa partie de chasse.

-Montre toi. S'il te plait montre toi. Je ne sais pas ce que tu veux, mais je suis prête à t'aider.

Un nouveau mouvement dans l'air en face d'elle, suivit de ce caractéristique tintement. Elle se demanda un instant si l'esprit allait accéder à sa requête. Elle eut bientôt la réponse.
Une forme brumeuse prit peu à peu consistance, juste en face d'elle. Il avait l'apparence d'un loup-renard. A vrai dire, elle n'aurait su dire. Les oreilles étaient plus grandes, ainsi que la queue, et les pattes plus fines. Son museau étaient striées d'étonnante marques, comme un tatouage. L'être resta brumeux, ce qui expliquait cette description peu précise. A force de côtoyer les esprits, elle avait appris que certains ne gardaient pas leurs formes initiales, et pour d'autres, Nokomis ne savait pas si ils avaient eu ou non une apparence initiale. L'esprit la fixait elle, et non le loup, ce qui fit pousser un soupir de soulagement. Bien, il n'avait rien à voir avec lui.
Elle lui sourit.

-Comment puis-je t'aider ?

Le loup-renard étira ses babines dans une sorte de sourire et colla son museau à celui de Nokomis. Cette dernière ne recula pas, bien au contraire. Parfois ces êtres ont juste besoin d'une présence, d'un réconfort, de la sensation d'être écoutés et appréciés. Peut-être était-ce ce qu'il attendait d'elle ?

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Ven 5 Fév - 22:39

-Je ne sais pas ce qu'il veut, il me suit depuis ce matin. Ecoute, calme toi, t'énerver ne le fera pas partir plus vite d'accord ? Je vais essayer de lui parler mais il ne faut pas que tu m'interrompe.

La louve tenta de calmer le mâle avec ses paroles raisonnées mais en vain. Lui avait l'impression qu'elle le prenait pour un enfant en lui parlant comme cela. Peut-être que cela l'apaisait légèrement mais les craintes du loup étaient toujours présentes. Les mêmes pensées envahissaient encore et davantage son esprit. Tant qu'il ne verrait pas de lui-même que tout va bien, rien ne pourrait le détendre. La louve au pelage gris et noir s'avança, ensuite, vers le son de la clochette. Darksky refusait de tourner la tête vers l'esprit par peur de ce qu'il pourrait voir. Il n'avait aucune idée de la manière dont elle pouvait le faire partir mais si elle ne le faisait pas rapidement, il s'en chargerait lui-même.

-Montre toi. S'il te plait montre toi. Je ne sais pas ce que tu veux, mais je suis prête à t'aider. lança le femelle.

L'aider ?! Hors de question d'aider cette chose. Darksky voulait juste qu'il dégage ! Il ne savait pas ce qu'il faisait là et il ne voulait pas le savoir. Peut-être avait-il peur de reconnaître quelqu'un à travers lui.

Un soupir de soulagement s'échappa de la femelle. Darksky se retourna, ayant compris qu'il ne s'agissait pas de quelque chose en lien avec lui. Il vit alors un étrange animal brumeux, flou, imprécis dont les couleurs et les formes se déformaient. Son regard avait quelque chose d'effrayant : noir, sans vie et il lui rappelait quelques souvenirs. La femelle de l'air, elle, ne semblait pas être interpellée par ce fait, probablement trop habituée à en voir. Elle lui demanda comment est ce qu'elle pouvait lui rendre service et la brume lui répondit en un sourire, posant son museau sur le sien.

Un étrange sentiment prit forme à l'intérieur du loup. Il était soulagé de ne pas avoir reconnu l'être invisible qui était là mais l'inverse se faisait également ressentir en lui. Peut-être aurait-il finalement aimer revoir une personne de son passé... Ces émotions contradictoires perturbaient profondément le mâle qui ne put contenir sa frustration et l'exprima par de la colère. Il grogna, bondit juste à côté de la louve, à nouveau, puis il transperça la brume d'un coup de griffe, la traversa et se positionna en face de la femelle, à la place de l'esprit.

- Je t'ai demander de le faire partir !

Le regard glacial du loup brun se planta dans les yeux de la petite louve. Aucunement touché par le besoin de réconfort de l'esprit, il n'avait pas réfléchit une seconde pour prendre la décision de le faire partir. Le loup-renard avait disparu avec sa brume mais son tintement se faisait toujours entendre un peu plus loi. Il avait pris peur. L'agressivité du sombre guerrier l'avait fait fuir. Darksky n'avait finalement pas eu besoin de la femelle.

- Il n'appartient pas à notre monde. Comment croyais-tu pouvoir l'aider ? son visage se rapprocha de celui de la louve et ses paroles sonnèrent comme une menace. Tu ne peux rien pour lui et il ne peut rien pour toi... S'il t'arrivait malheurs, personne ne te viendrait en aide, personne ne pourrait te sauver des mes crocs si je décidais de les planter dans ton petit cou fragile...

Le mâle avait quasiment reprit ses esprits et on pouvait se rendre compte que son état normal n'était pas très différent de ce début de folie qui l'avait envahit précédemment. Mais quoiqu'on puisse penser, il s'agissait toujours de la même personne...

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Sam 6 Fév - 9:20

Nokomis était en train d'apaiser le bel esprit. Elle le sentait. Elle faillit parler mais cela n'aurait pas été utile. Alors qu"elle ressentait toute la bonté de cet être au yeux brillants, il disparu soudainement. Le loup avait transpercé la brume légère de l'esprit d'un coup de patte violent en hurlant à la jeune louve de l'air qu'il lui avait demandé de le faire partir.
La louve fronça les sourcils. Ce loup était un idiot. Un véritable idiot.
Il s'était mit là ou l'esprit se tenait quelque instant auparavant et la toisait de nouveau de son regard glaciale. De nouveau il l'a menaçait et elle n'aimait pas ça. Il lui faudrait réfléchir à deux fois à ce qu'il voulait avant de l'interrompre. Après tout, elle, ne voyait aucuns inconvénient à ce que l'esprit reste avec elle en produisant ses petits tintements. Il avait été celui qui avait demandé à Nokomis de faire partir l'esprit. Le problème venait de lui et non d'elle qui vivait chaque jour auprès des esprits.
Une fois ce point établi dans son esprit, et sa certitude d'avoir entièrement raison elle écouta sans sourciller les paroles du loup brun.

- Il n'appartient pas à notre monde. Comment croyais-tu pouvoir l'aider ? Tu ne peux rien pour lui et il ne peut rien pour toi... S'il t'arrivait malheurs, personne ne te viendrait en aide, personne ne pourrait te sauver des mes crocs si je décidais de les planter dans ton petit cou fragile...

Il commençait sérieusement à l'agacer. Sa méfiance se changea en colère devant cet individu incapable de comprendre ou même d'essayer de comprendre les êtres qui peuplaient ce monde. Elle se redressa soudainement et planta ses yeux brûlant dans les siens.

-Tu ne sais rien ! Rien du tout ! Tu n'est qu'un ignorant du monde et des lois qui t'entourent ! Tu me menace ?! Très bien ! Mais sache que les esprits ont un impact puissant sur ce monde et peuvent tout à fait interagir avec ce qui nous entoure !

A ces mots et avec un timing impressionnant l'esprit fit de nouveau son apparition mais cette fois ci à ses cotés. Il fixait le loup brun de ses yeux sombre comme le ferait un prédateur. Il était lui aussi en colère. Les esprits sont taquins, timide ou encore fougueux. Leurs émotions reflétaient celles de tout les êtres vivant et la colère en faisait partie. Il n'avait guère apprécié que le loup le fasse disparaître ainsi. Il s'était d'abord éloigné en produisant un tintement puissant à la fois triste et irrité. Elle ne l'avait en revanche pas entendu revenir. Ses paroles avaient surement du le faire réagir d'où sa présence à ses cotés. A vrai dire, elle ne savait pas si l'esprit allait l'aider, mais elle savait en revanche que ses dire étaient juste. La preuve lui avait encore sauté au yeux le matin même lorsque le son de clochette avait fait fuir le lièvre.
Elle fixait d'un air farouche, vraiment très énervé et elle n'avait pas fini de dire ce qu'elle pensait.

-Eux ont leurs place en ce monde contrairement à des gens comme toi ! Tu te cache derrière ta colère pour étouffer tes souffrances ! Je ne sais pas ce qu'il t'ai arrivé mais sache que ce n'est pas une raison pour s'en prendre à n'importe qui sans raison ! Et sache une chose, j'ai peut être l'air fragile mais je ne le suis pas !

Elle finit sa tirade en tapant de la patte sur le sol. Cet être agaçant l'avait fait sortir de ses gonds, ce qui était rare dans son cas. Un joyeux tintement résonna dans ses oreilles. L'esprit semblait être en accord avec ses paroles. Elle se détendit un peu, détendant ses muscles. Elle redressa les oreilles et regarda de nouveau son étrange interlocuteur et sa colère. Cette colère qui l’enchaînait était à l'opposée de l'esprit libre comme le vent de la louve et des créatures qui l'entourait.

-Je ne fais qu'aider les autres.

Voila ce qu'était son deuxième travail. Aider les esprits. Moins souvent les loups mais elle en était capable. Elle ne savait pas ce qui lui été arrivé et peut être était-ce trop profond pour l'aider, mais si il lui en donnait l'occasion peut être le pourrait-elle, comme avec les esprits.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 7 Fév - 0:02

Le loup de l'eau, plus glaciale que le froid mordant de l'hiver n'avait aucun cœur. Les besoins de réconfort et de chaleur de cet esprit ne l'atteignaient nullement. La seule personne qui semblait touchée par ce dernier était la louve qui, lorsque Darksky eut effrayé le loup-renard, fronça les sourcils et fixa le loup avant de lui répondre avec agacement :

-Tu ne sais rien ! Rien du tout ! Tu n'est qu'un ignorant du monde et des lois qui t'entourent ! Tu me menace ?! Très bien ! Mais sache que les esprits ont un impact puissant sur ce monde et peuvent tout à fait interagir avec ce qui nous entoure !

Darksky avait affaire à une petite rebelle. Son regard en colère était planté dans celui du loup. Quelle inconscience de s'adresser au grand mâle de cette façon. Qui savait ce qu'il était capable de faire. Après que la femelle eut fini de parler, l'esprit réapparu juste à côté d'elle, comme pour appuyé les propos de celle-ci, fixant le mâle de son regard sombre. Le mâle sourit d'amusement face à la réaction de l'esprit. Que croyait-il pouvoir lui faire en le regardant comme ça ? Il ne s'agissait que d'une brume immatérielle, le loup n'avait rien à craindre de cette entité. La seule chose qu'elle était capable de faire c'était de provoquer la colère du loup et ainsi, mettre en danger la femelle de l'air qui était la seule personne sur qui le loup pouvait se défouler.

- Eux ont leurs place en ce monde contrairement à des gens comme toi ! Tu te cache derrière ta colère pour étouffer tes souffrances ! Je ne sais pas ce qu'il t'ai arrivé mais sache que ce n'est pas une raison pour s'en prendre à n'importe qui sans raison ! Et sache une chose, j'ai peut être l'air fragile mais je ne le suis pas ! Elle frappa le sol de sa patte et s'interrompit un instant avant de terminer : Je ne fais qu'aider les autres.

Le sourire amusé du mâle s'intensifia. Cette soudaine agressivité de sa part avait presque quelque chose d'adorable. Tant de candeur le surprenait et aurait presque pu l'attendrir. Mais cela ne changeait rien au fait que le mâle ne comptait pas laisser passer l'impertinence de la louve sans rien dire. Elle le défiait de par son attitude, son regard et ses paroles et il n'était vraiment pas prudent de provoquer le loup, surtout si celui-ci était déjà énervé avant...

Le mâle commença donc de sa voix grave et inquiétante, pour l'instant, sans réelle colère mais avec une pointe de menace :

- Ainsi, je suis un ignorant et je ne connais rien du monde... Je suis navré d'entendre cela... Mais je pense que tu te trompes... ce même sourire amusé continuait d'animé le visage du mâle brun. J'ai vu bien plus de choses que tu ne pourrais voir dans toute ta vie, ma belle, ne soit pas trop hâtive dans ton jugement...

Darksky ignorait l'esprit aux côtés de la louve. Peut-être qu'il l'aidait et donnait de la confiance à cette dernière mais il était loin de déstabiliser le grand mâle. Il l'oubliait presque complètement, et il continuait de fixer la louve de son regard de glace, s'approchant un peu plus de son visage.

- En effet, je ne mérite pas d'être sur terre mais, en attendant, je suis vivant et ses esprits ne le sont pas, je suis capable de faire le mal autour de moi et eux sont dans l'incapacité de me contrer... La vie est faite d'injustice, n'est-ce pas ?

Il s'écarta d'elle puis termina :

- Tu ne fais qu'aider les autres, dis-tu ? Tant de pureté d'âme aura presque réussi à m'atteindre... Alors fais donc, jeune louve, aide cet esprit...

La colère de l'animal s'était calmé au point de donner l'autorisation à la femelle d'aider l'esprit.

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 7 Fév - 12:19

Il l'agaçait. Réellement. Cet animal se permettait bien trop de liberté à son gout. Il l'a fixait comme si elle était un insecte ou une chose ridiculement petite et amusante.

- Ainsi, je suis un ignorant et je ne connais rien du monde... Je suis navré d'entendre cela... Mais je pense que tu te trompes...J'ai vu bien plus de choses que tu ne pourrais voir dans toute ta vie, ma belle, ne soit pas trop hâtive dans ton jugement...

Il aurait beau dire, elle le gardait tout de même dans la catégorie "ignorant". On ne réfute pas la présence d'esprit quand ils sont en face de vous. Peut être avait-il vécu des choses horribles mais cela ne lui permettait pas d'être aussi irrespectueux et imbu de lui même.

- En effet, je ne mérite pas d'être sur terre mais, en attendant, je suis vivant et ses esprits ne le sont pas, je suis capable de faire le mal autour de moi et eux sont dans l'incapacité de me contrer... La vie est faite d'injustice, n'est-ce pas ?

Elle étouffa le grondement qui montait dans sa poitrine. Les esprits étaient vivant, à leurs manière certes mais ils l'étaient. Il confondait esprit et fantôme. Les esprits étaient des êtres emplis d'émotions diverses, au caractère parfois bien trempés. Chaque esprit était unique. Les fantômes quant à eux n'était qu'une seule émotion amplifiée. Elle resta debout, droite, afin de lui montrer que ses menaces n'avait pour seul effet que son profond agacement. Elle attendit ses dernières paroles, parce qu’elle était persuadée qu'il y en aurait, au vu de sa manie plutôt évidente, d'avoir forcément le dernier mot.

- Tu ne fais qu'aider les autres, dis-tu ? Tant de pureté d'âme aura presque réussi à m'atteindre... Alors fais donc, jeune louve, aide cet esprit...

Elle tourna la tête, oreilles dressés, vers l'esprit qui l'a dévisagée également. L'esprit pencha la tête sur la gauche dans une question muette. Sa queue oscillait légèrement avec les mouvements du vent. Nokomis tourna de nouveau son regard sur le loup brun en plissant les yeux. Elle resta un instant là à le regarder, parfaitement immobile, véritable statue vivante taillé dans une roche au deux teintes. Le vent jouait sur son pelage mais elle s'en fichait. Elle voulait l’agacer en ne faisant rien.
Elle finit enfin par lui tourner le dos et commença à s'éloigner.

-Tu vois, je vais même t'aider toi, en partant pour que tu reste dans ta stupide solitude.

Elle s'arrêta un instant, tournant la tête pour lui lancer un dernier regard.

-Et je ne suis pas "ta belle".

Elle n'aimait guère tourner le dos à un potentiel ennemi, mais cet individu l'avait tellement énervé, que sa méfiance en avait été diminué. Elle marcha un moment, l'esprit à ses cotés. Elle lui murmura de ne pas écouter cet être, car elle croyait en eux. L'esprit émit un tintement de satisfaction et de remerciement et disparu, le tintement avec lui. Apparemment, il s'était bien amusé avec elle et ne lui en voulait donc pas de se contre temps. Peut être réapparaîtra-t-il plus tard.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/400  (0/400)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 7 Fév - 15:19

Lorsqu'il eut fini, il sentit l'agacement qui s'était emparé de la femelle. Il espérait bien l'avoir énervé. Même si au début, le mâle s'était montré très agressif avec la louve qu'il voyait comme une menace, maintenant, il avait compris qu'il n'avait rien à craindre d'elle et qu'elle n'était pas plus dangereuse que l'esprit à ses côtés. Le loup n'était pas été dans son état normal au départ mais là, il avait repris ses esprit et son caractère provoquant, moqueur et menaçant était revenu. Il avait montré ses peurs mais à présent, cela ne se reproduiraient plus. Désormais, ce sera l'inverse : c'est lui qui ferait ressortir les peurs de la jeune louve de l'air...

Après l'avoir longuement fixé, sans rien dire, comme pour le provoquer de nouveau, la jeune femelle fit un demi tour sur elle-même pour commencer à s'éloigner.

- Tu vois, je vais même t'aider toi, en partant pour que tu reste dans ta stupide solitude.

Toujours plus de provocation. Mais le mâle ne comptait pas la laisser partir aussi facilement. En effet, il voulait avoir le dernier mot : ce ne sera pas elle qui gagnera cette partie. Cette dernière, s'arrêtant un instant, lâcha, pour finir :

- Et je ne suis pas "ta belle".

Puis elle continua à s'éloigner. C'était suffisant pour que le loup décide d'exécuter ses menaces. Elle n'allait pas s'en tirer comme ça. La louve pensait être plus forte que lui avec ses paroles ? Il allait lui montrer ce qu'était le vrai pouvoir, la vrai force. Il comptait bien lui faire regretter d'avoir pris ces airs de rebelle effrontée. Si elle n'avait pas peur de lui tourner le dos à cet instant, elle allait vite se raviser.

Le grand loup s'élança donc à la suite de la louve puis il bondit sur elle violemment et l'immobilisa brutalement. Il était maintenant au dessus d'elle et elle n'avait aucun moyen de se défaire de lui tant il maintenait fermement ses pattes de son poids.

- Attends, jeune louve, qui t'a donné l'autorisation de partir ? la voix grave du mâle résonna. Tu me défis avec tes paroles alors laisse moi donc répondre plutôt que de mettre fin à la discussion en partant...

Un sourire mêlant sadisme et perversité se définissait sur le visage du loup. La situation prenait une tout autre tournure : ce n'était plus Darksky qui se sentait menacer mais c'était l'inverse. Elle avait voulu jouer trop près du feu et maintenant elle risquait de se brûler.

- Allons, ma belle, commença-t-il, passant outre les recommandations de la louve, ne me dis pas que tu te lasses déjà au point de vouloir t'en aller... Nous ne nous sommes même pas encore amusé... Je connais plein de jeux mais que je serais ravi de te faire découvrir... mais malheureusement je doute qu'il soit à ta convenance...

Le regard malsain du loup brun fixait celui de la jeune louve... Comment allait-elle faire pour se sortir de cette situation sachant qu'un geste ou une parole de travers et se serait la fin pour elle... ?

_________________________________________________________________

© Kiarei-star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
0/0  (0/0)
Points de vie:
200/200  (200/200)
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis] Dim 7 Fév - 19:34

Enfin seule et tranquille. Elle avait hâte de rentrer chez elle et de se reposer dans son douillet lit de feuilles tendres. Ses journées avaient tendances à déraper un peu trop souvent. Elle avait fait partir l'esprit et s'était débarrasser du grand imbécile.
Mais Nokomis pensait parfois trop vite.
Une masse, bien trop lourde pour une branche, l'écrasa au sol et elle se retrouva bloquait par un loup brun qu'elle avait eu la malchance de croiser quelque instants plus tôt.
Allons donc, quoi encore ?

- Attends, jeune louve, qui t'a donné l'autorisation de partir ? Tu me défis avec tes paroles alors laisse moi donc répondre plutôt que de mettre fin à la discussion en partant...

Il avait l'air très content de lui, ce qui était un peu stupide au vu de son évident besoin de solitude. Et puis d'où l'avait-elle défié ? Il passait son temps à l'insulter, à mal lui parler et il s'attendait à de la reconnaissance ?!

- Allons, ma belle, ne me dis pas que tu te lasses déjà au point de vouloir t'en aller... Nous ne nous sommes même pas encore amusé... Je connais plein de jeux mais que je serais ravi de te faire découvrir... mais malheureusement je doute qu'il soit à ta convenance...

Et sadique en plus. Elle resta totalement immobile, une fois de plus, méfiante. Il était assez difficile de suivre ses sautes d'humeurs constantes. Elle ouvrit la bouche avant de finalement renoncer et la referma. Evidemment aucuns esprits n'apparaissaient quand elle avait besoin d'aide. Leurs sens du timing était à la fois trop parfait et trop douteux. Elle poussa un profond soupir.

-Qu'est ce que tu veux ?

Cet être était encore plus étrange que tout les esprits qu'elle avait pu croiser sur son chemin. Il cherchait à faire du mal pour son plaisir ou pour s'occuper. Un loup ainsi ne pouvait être que torturé par quelque chose et il était malheureux que seul la douleur des autres l'emmène loin de ses souvenirs. Ses yeux avaient pourtant montré momentanément une certaine faiblesse, présente dans chaque loups. Ils étaient avant tout des êtres de sentiments et de pensées. Elle aurait aimé comprendre pourquoi il était ainsi et savoir si il été possible de l'aider mais elle ne savait pas quel attitude adopter. Tout ce qu'elle savait c'est qu'il été hors de question de paraître faible. Cela n'aurait fait que rentrer dans son jeu et donc dans son cercle sans fin auquel elle ne voulait nullement participer. Ses chairs les plus tendres étaient un peu trop exposés au dents du loup, mais elle se doutait qu'une action en entraînant une autre, il aurait été regrettable qu'elle se fasse blesser en agissant dans la précipitation. Elle se contenta donc d'attendre, étant dans l'incapacité de bouger, ce qu'elle n'appréciait pas.

_________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis]

Revenir en haut Aller en bas
 

Que voit-on lorsqu'on a un coeur ? [PV Nokomis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» La bande dessinée
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Element :: 
Territoires neutres
 :: La Gorge de l'Abondance
-