♪ Les couleurs de l'hiver décorent le forum avec une bannière de Moon et un codage de Litchi.

♪ Okana a retrouvé Molmyra et ça s'annonce plutôt lugubre...

♪ Racontez-nous vos vacances d'hiver, les cadeaux que vous avez reçus. Rendez-vous dans le flood !


Venez sur les terres d'Estryä, mêlez-vous aux tribus et participez à une guerre épique contre les éléments!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas si seule... [PV Phoebe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
68/400  (68/400)
Points de vie:
170/200  (170/200)
MessageSujet: Pas si seule... [PV Phoebe] Dim 25 Sep - 22:28

Pas si seule...
Leyna s'était réveillée brusquement, le poils humide à cause de la sueur, la voix rauque de son frère résonnant encore à ses oreilles. Son souffle était court et son cœur battait la chamade. Ses pupilles dilatées cherchaient désespéramment la présence de son frère avant qu'elle ne se rende compte que ce n'était qu'un cauchemar. Un de plus. Son corps se détendit instantanément en revenant à la réalité, excepté son cœur qui lui, se serra douloureusement à la pensée de son frère. Kinse... Le murmure s'évada dans la nuit noire, se mêlant aux bruissements des branches et au doux clapotement de l'eau. Leyna n'aimait pas penser à lui, car son souvenir lui était trop douloureux, seulement ses terreurs nocturnes lui rappelaient sans cesse son absence et ce, depuis quelques nuits déjà.

La guérisseuse se leva et étira ses membres engourdis. Elle leva le museau et essaya de discerner le ciel entre les branchages, et pu apercevoir quelques étoiles. Une belle nuit claire et fraîche, une nuit parfaite pour compter les étoiles filantes. Et quoi de mieux pour observer le timide artifice du ciel que de se rendre à la prairie étoilée ? Sans tarder, Leyna se mis en route. Sa destination n'était pas si loin de la source cachée, il lui suffisait de suivre le ruisseau jusqu'à ce que la vue se dégage. Sur le chemin, Leyna s'efforça de ne penser à rien, surtout pas à son frère. Son attention se porta sur les bruits de la nuit et celui feutré de ses pas rapides.

Après une heure de marche environs, les arbres se firent moins nombreux et ils laissèrent progressivement place à un espace dégagé, illuminé par les innombrables étoiles qui malgré leur intensité, ne pouvaient rivaliser avec l'astre lunaire qui aurait de quoi rendre jaloux son cousin le soleil en cet instant. La louve dont la lune soulignait à merveille le pelage gris, trottina jusqu'à un coin où l'herbe se faisait moins haute et se coucha sur le dos, pour pouvoir à sa guise observer les milliards de lumières qui s'offraient en spectacle à elle ce soir. Elle avait l'impression d'être la raison pour laquelle ces astres peut-être déjà morts projetaient leur lumière sur les terres d'Estryä. Leyna resta un moment à apprécier ce tableau, avant que ses yeux ne se ferment doucement. Le sommeil l'avait finalement rattrapée.

    Il ne reviendra pas...

La louve vit une nouvelle fois son sommeil perturbé par ce cauchemar incessant. Le cœur de nouveau emballé, les muscles tendus, elle se redressa et prit conscience qu'elle s'était assoupie. Elle n'en pouvait plus d'être sans arrêt dérangée par cette voix qui lui disait de s'en aller... Seulement, cette fois, il n'avait pas été question de partir. Cette fois, la phrase avait changée, et pas seulement. La voix aussi était différente, et la manière dont elle avait prononcé ces mots n'était pas brutale, mais plutôt calme, presque inaudible. La louve, tous sens en alerte, jeta un bref coup d’œil autour d'elle. Même dans l'obscurité, elle ne discernait aucune ombre suspecte, ni odeur inhabituelle. Elle soupira : évidemment qu'il n'y a rien, c'était un rêve !

    Tu finiras seule...

Cette fois-ci, elle n'avait pas rêvé. Elle se redressa brusquement, sur ses gardes. Certes, Leyna n'était pas une guerrière, mais livrée à elle-même depuis le départ de son frère, elle avait apprit à se défendre et elle était à présent prête à bondir au moindre mouvement. Avec précaution, elle recula de quelques pas et plissa les yeux pour une nouvelle fois scanner la pénombre. Ses oreilles étaient dressées sur sa tête alors que son poils se hérissa sur sa queue tendue. La voix semblait venir de nul part, comme si elle lui avait directement murmuré à l'oreille, son écho résonnant encore dans ses oreilles.

    Nous finissons toujours seuls...

A la nouvelle manifestation de la voix, Leyna sursauta. Elle était devenue plus forte et semblait plus en colère, comme si elle contenait sa fureur et sa haine depuis trop longtemps. La guérisseuse fut effrayée par tant de violence et se détourna pour se mettre à courir. Elle ne savait pas d'où venait cette voix, mais elle ne voulait pas le découvrir de ci-tôt. Elle avait assez arpenté les terres de l'eau pour cette nuit, et elle ne semblait pas la bienvenue ici. La grise sentait ses coussinets fouler l'herbe verte de la prairie avec légèreté et rapidité. Son pelage se plaquait sur sa peau alors qu'elle continuait sa course vers la forêt qui se rapprochait de plus en plus.

Soudain, un obstacle inattendu la fit trébucher et elle tomba sur son épaule. Prise par la vitesse, elle roula sur plusieurs mètres, écrasant sous son poids l'herbe et les quelques fleurs qui la parsemait. Sans attendre, les sens en éveille, elle se releva et plaqua ses oreilles contre sa nuque, les pattes fléchies et le dos arqué, prête à bondir. Elle avança prudemment, à la recherche de la cause de sa chute, ne sachant vraiment à quoi s'attendre.

_________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
21/400  (21/400)
Points de vie:
165/200  (165/200)
MessageSujet: Re: Pas si seule... [PV Phoebe] Mer 15 Mar - 20:45

Je fut réveillée par des rires étouffés. Les louveteaux ne dormaient toujours pas. Tous en rond au fond de la tanière de la nounou, ils semblaient faire un plan. Leurs ombres projetés par la lune semblaient dansées sur les parois. Une sinistre vus s'offrait à moi. Un frisson parcourut mon corps.
Que pouvaient-ils faire ? Qu'allaient-ils faire plutôt !
Bientôt tous se retournèrent, chacuns leurs tour dans le silence le plus religieux possible ils se faufilèrent vers la sortit. Personne ne vint voir si j’étais debout ou pas. Déçus de ne pas faire partit de leur groupe, je me leva de bon train. Un pas à droite puis à gauche. Relevé la queue, le ventre à terre. Je marchais à mon tour sans un bruit vers la sortit.
La lumière d'argents m'aceuillis. Qu'allais-je faire dès à présent ? Je regardai autour de moi. Plus personne. C'étaient-ils tous envolé ? Non impossible. Je continuai ma route sans bruit. Quand soudain dans un chemin où l'herbe y était moins haute, je vis des touffes de poils illuminée par l'astre du ciel. J’accourus vers eux.  Arrivé en face de quatre autres louveteaux, haletante, je chuchotai.
-Vous allez faire quoi ? Pourquoi vous êtes partis son moi ?
Le silence fut ma seule réponse, car ils se remirent à marcher. Vexée j’hésitai à rentrer. Qu'allait dire Nanou si elle apprenait que j'étais sortit. Bon c'était pas méchant, on petit tour pour savoir ce que les autres préparaient et hop de retour à la tanière, personne ne le saurait. Ma décision était prise j'allais les suivre. Juste un peu bien sur. Nanou faudrait pas qu'elle s’inquiète. Je suivis donc leurs traces, un peu à 'écart. Après quelques minutes ils s’arrêtèrent  si brusquement que je tombai à la renverse sur l'un des loustiques.  
-Oh pardon.
Puis leurs voix.
-Bon phoebe on voulait pas que tu viennes car tu aurais fait trop de bruit où tu vas tous dire aux nourrices ! Alors arrête de nous suivre. Tu veux bien.
-De toute façon tu vas avoir trop peur ! Et tu vas appeler ta maman, à bah non vus qu'elle s'en fou de toi !
Un autre répondit.
-Non moi je pense qu'il faut qu'elle vienne, on  va à la prairie étoilée, pour voir les fantôme.
Sur ses mots il s'approcha de moi et cria un BOUH dans mes oreilles. Tériffiée, la queue basse et les oreilles plaquer en arrière je geins.
-Je peux quand même venir , j'aurais pas peur ! Et je serais sage je vous promet.
Une louveteaux repris.
-Ouais ouais, c'est ça , viens on verra bien si t'es capables de devenir notre amie.
Ils finirent par se mettre d'accord après avoir parler à voix basse de leurs cotés. J'allais être la première à rentrée dans la prairie.
La peur des rumeurs me tordis me ventre, mais rien ne se voyait sur mon visage. J'avançais, fière. Derrière, ils riaient tous. Je continuais d'avancer.

-AHAHAH.

Des rires d'un fou me fit sursauter, les oreilles en arrières je grognai. Derrière moi, personne. Tous mes amis étaient partit, en m’abandonnant. Là seule. Je voulus rebrousser chemin , mais je me perdais. La brume de la nuit se leva. Ma fière se perdit et je me roulai en boule. Mon celle réconfort de cette grande étendus froide ce fut mes larmes, chaudes qui coulaient sur mes joues d'enfant.
Après 1 minutes ou bien 1 heure. Après les voix des fous et les hurlements d'anciens guerrière. Après tous ça, ce fut l’horreur. Quelque chose me percuta. En plein dans le ventre. Sonnée je restais au sol. Une brûlure en plus de la peur me déchira les entrailles.

-Je veux NANOU !!!!!! Nanou !!!!!!

_________________________________________________________________
Louvette de l'eau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Expérience:
68/400  (68/400)
Points de vie:
170/200  (170/200)
MessageSujet: Re: Pas si seule... [PV Phoebe] Mar 2 Mai - 15:00

Pas si seule...
Avant de découvrir ce qui l'avait fait tomber, un cri strident et implorant déchira le silence de la nuit. Leyna fut surprise par cette manifestation imprévue, et s'approcha jusqu'à découvrir l'origine de ce sanglot. Devant elle se tordait de douleur une loupiote au pelage gris-bleu, dont l'expression était tordue par l'apparente souffrance qui l’élançait. Leyna comprit soudain la gravité de la situation : elle venait de piétiner une pauvre loupiote ! Soudain, elle n'était plus une simple louve des Hurlements de l'Air, mais une de leur plus fidèle et compétente guérisseuse.
    - « Chut, calme-toi. Crier ne va pas arranger les choses. » dit-elle avec une voix douce et réconfortante.
Elle avait l'habitude de soigner les louveteaux, et c'était d'ailleurs ses patients les plus capricieux. Il fallait tout de suite les apaiser et les mettre en confiance pour que tout se passe bien et sans difficulté. Ensuite, il fallait cibler la douleur et son origine pour pouvoir trouver un traitement adapté. Leyna s'approcha de la loupiote tout en l'analysant du regard. Elle était recroquevillée sur elle-même, en protégeant son ventre.
    - « Dis-moi où ça fait mal, ma petite, tu veux bien ? » demanda-t-elle, toujours aussi calme, mais de manière plus ferme.
Avec un peu de chance, ce n'était rien de grave, mais les louveteaux sont plus fragiles que les loups adultes, et tout peut très vite dégénérer. Leyna couva la loupiote d'un regard affectueux et protecteur. Elle ne doit pas avoir peur : elle est entre de bonnes pattes.

_________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pas si seule... [PV Phoebe]

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas si seule... [PV Phoebe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En a marre de rester seule tous les soirs
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf Element :: 
Territoires de l’eau
 :: La Prairie Etoilée
-